Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes, Sandrine Bourreau a interprété

Claudette et les femmes d’aujourd’hui

mis en scène par Anne Marcel

Et si le personnage emblématique de Claudette Fuzeau se penchait plus assidûment sur les femmes d’aujourd’hui ?

Parce que Claudette Fuzeau le sait ! Les femmes souffrent ! Les femmes culpabilisent ! encore et toujours !

Après moult pérégrinations, travaux en tous genres, des lectures de grands scientifiques… Cette femme, agricultrice des Deux Sèvres, magnétiseuse de mogettes, thérapeute éclairée, a peut-être trouvé le pourquoi du comment.
À savoir : d’où vient la culpabilité des femmes ! Alors, elle passe à la thérapie de groupe. Confrontée elle-même à des confusions intérieures. Un peu comme une radioscopie de l’âme. Les populations souffrent ! Les hommes… mais aussi et surtout les femmes…
Même Claudette ? Elle qui a donné du bonheur, sans relâche, avec passion, qu’en est-il maintenant de son bonheur ? Confrontée à une situation conjugale plus qu’embarrassante, Claudette tente de dissimuler un malaise. Elle souffre.
Face à ces confusions intérieures, elle nous invite à l’introspection générale…