« Je suis toujours en train de lire ou écrire ! » Claude-Jacky Guedj est insatiable avec les mots. Il vient de sortir un cinquième ouvrage de fiction, « Errances ». « C’est une fiction réaliste » s’exprime-t ’il d’emblée. La trame de l’histoire lui est venue d’un ouvrage sur des soldats dans les tranchées dans le quel l’auteur pénètre dans leurs pensées passant de l’un à l’autre. Il a fait de même avec des migrants sur un canot pneumatique.

« J’ai choisi des personnages qui sont partis pour des raisons différents mais toutes dures, une fille accusée de sorcellerie, un homosexuel banni, une copte chassée et deux fanatiques, l’un de retour du djihad, et l’autre qui vient semer la panique. »  
Les migrants ont tous des histoires et intentions différentes selon l’auteur. Ils parlent des langues différentes mais il y a des interactions, des échanges par des regards. Tous sont un peu perdus un peu. Les personnages gravissent dans le même espace. « J’ai voulu montrer un macrocosme violent et un microcosme avec des tensions avec en même temps de la solidarité.

Claude-Jacky ne réfute pas le terme d’engagé pour qualifier ses ouvrages. Il a étudié la violence toute sa vie. « Ce qui m’intéresse, c’est la psychologie de celui qui passe à l’acte, comprendre ce qui peut se passer dans son cerveau. » Il veut alerter sur les intentions qui peuvent être obscures, quel que soit le motif, religieux ou non. « Je dénonce tous les fanatismes ou radicalités, elles sont même présentes dans la laïcité. »

Une fiction dure basé sur des faits réels, des personnages tirés d’articles de journaux et un message fort pour alerter sur les intentions parfois nourries de violence. Pour en faire un roman, l’histoire se termine tout de même sur une romance amoureuse.
Les ouvrages de Claude-Jacky sont tous différents, parfois poétiques ou historiques. Il les diffuse à compte d’auteur, de bouche-à-oreille avec l’envie de partager ses idées. Si les sujets sont parfois durs, il n’en garde pas moins son humour pour pouvoir provoquer mais dans la bienséance.

Contact : cj.guedj@laposte.net 06 28 16 40 92