Sur le chantier du futur parc de l’Espérion, l’activité bat son plein. Après la plantation de l’ensemble des arbres sur le site, l’aménagement des parcours de promenade et de détente, la mise en eau du bassin, les grandes lignes se dessinent.

Ce projet de 2,7 hectares de verdure, d’un coût de plus de 1,2 millions d’euros, est soutenu par l’Etat, le Département du Gard, la Région Occitanie, le fonds européen agricole pour le développement rural (Feader), le Syndicat mixte d’électricité du Gard (SMEG).

Les travaux ont débuté courant novembre 2021 et dureront jusqu’à l’été 2022.

La petite fontaine des Piles-loins, témoignage d’un prospère habitat rural à l’époque gallo-romaine, fait également l’objet d’une restauration. À l’ombre de ses majestueux platanes, elle marque l’entrée du parc et fait le lien entre l’historique Vallée Verte et ce nouvel espace intergénérationnel de détente et de loisirs.