You are currently viewing « Sur les pas de Marie-Madeleine » : le chemin officiellement ouvert

Mardi 2 mai 2023 au petit matin : la cour de l’église des Accoules, derrière le Vieux Port à Marseille, est animée par le départ imminent d’un groupe de pèlerins sur « les pas de Marie-Madeleine ». Sacs sur le dos, bâtons pour certains… Il s’agissait en réalité de la deuxième portion d’un pèlerinage reliant les Saintes-Maries-de-la-Mer à Saint-Maximin la Sainte-Baume, initié par l’association Les Chemins des Saintes et des Saints de Provence, et entamé l’année dernière. Le lancement des activités s’était en effet déroulé le 12 mai 2022 aux Saintes-Maries-de-la-Mer avec notamment l’accueil des reliques de Marie-Madeleine arrivant tout droit de la grotte de la Sainte-Baume, en présence de l’archevêque. Le lendemain, la marche inaugurale avait emmené la douzaine de pèlerins des Saintes jusqu’à Marseille, guidé par l’Aimarguois et Jacquaire Olivier, dit Olive, soit près de 120 kilomètres en huit jours, à travers villes et campagnes, passant par Salin de Giraud, Fos sur Mer, Martigues, Carro, Carry le Rouet, et Marseille à Saint-Victor…

Cette année, le groupe est donc reparti de Marseille, début mai, avec toujours Olive aux commandes, pour terminer le périple et rejoindre Saint-Maximin La Sainte Baume cinq jours plus tard, soit encore une bonne centaine de kilomètres, traversant La Penne-sur-Huveaune, Saint-Jean de Garguier, la Sainte-Baume, Nans-les-Pins, pour une arrivée à la basilique de Saint-Maximin, point final du pèlerinage (pédestre du moins…).

Annelyse Chevalier faisait partie du groupe, et au terme de ces quelques 220 km parcourus sur les pas des premiers chrétiens, elle témoigne d’une expérience humaine et spirituelle riche, avec des moments légers et euphoriques, d’autres plus compliqués, des surprises, bonnes ou moins bonnes, des prises de conscience, des échanges intéressants et des rencontres marquantes, comme celles avec les hospitaliers par exemple, ou les paroissiens de petits villages, sincèrement heureux d’accueillir les marcheurs… Une autre belle rencontre, celle avec Myrtille, une Camarguaise de Salin-de-Giraud qui du haut de ses 78 ans est devenue la mascotte du groupe, avec son entrain permanent. Un exemple !

Les membres des Chemins des Saintes et Saints de Provence, en collaboration étroite avec l’Association de soutien à la tradition des saints de Provence et la Région Sud, ont donc ouvert officiellement ce chemin de pèlerinage déjà bien emprunté et dont l’intérêt ne fait que croître. Un moyen très sain (saint ?) de plonger aux racines chrétiennes de la Camargue et de la Provence, tout en découvrant des paysages fabuleux et des sites historiques majeurs. Un site internet détaille les étapes, conseille les hébergements, les visites à ne pas rater, et même une crédencial est proposée. Quant à notre amie Annelyse, prochain défi : son troisième tronçon du chemin de Saint-Jacques de Compostelle en août, soit 220 km entre Nogaro et Roncevaux, en Espagne. Buon camino !

Pour en savoir plus ou adhérer : www.cheminsdessaintes.fr

Voir Plus

Journal numérique de la vie locale et des associations de Petite Camargue.
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for
avatar for