You are currently viewing <em>Contre-piste</em> La chronique Bouvine de Marie-France Sabatié<br>Trophée de la Biche d’Or à Saint-Gilles</br>

Trophée de la Biche  d’Or
Clavel Médical
Souvenir Émile Bilhau

JAQUET /CADENAS sur le podium

Meilleur Taureau : JAQUET de la manade Fanfonne GUILLIERME
Meilleur Raseteur : Joachim CADENAS
Meilleur Animateur : Vincent FÉLIX

Une journée où les afeciouna se rejoignent, emplissent les arènes et comptent sur une course à venir qui ensoleillera la pâle journée du matin. Et, le soleil est au rendez-vous tant sur la piste que dans le ciel. 

Une course qui monte en intensité crescendo, prenant son rythme de croisière au fur et à mesure de l’avancée de la course.

Des hommes (Joachim Cadenas, Vincent Félix, Lucas Lopez, Jérôme Martin, Florentin Garcia, François Martin, Fayssal Allam , Emeric Assenat)  soucieux de reprendre la main, de se réinstaller dans la compétition qui fut belle par l’intensité des moments ; chacun apportant son envie tout du long dans un travail honnête, franc et dans le respect de chacun.

Merci Messieurs pour le travail que vous avez fourni en piste !

Joachim Cadenas en meneur d’hommes, se livre dans l’action, la beauté du geste, l’envie de se faire plaisir et faire plaisir, la force et la puissance d’un crochet maintenu dans une poigne qui craque et malmène les ficelles. Le public ne s’y trompe pas et applaudit certaines actions tant l’imprégnation du ressenti est forte.
Vincent Félix prend ses marques et en deuxième partie, il démontre son savoir-faire. Il se met dans le starting-block pour s’engager au mieux dans la course.
Un bétail qui réapprend à se retrouver dans l’arène, mais l’on voit qu’il est fin prêt pour attaquer la nouvelle saison. La saison est lancée et bien lancée !


           1 – QUARTZ de la manade CHAUVET

Il a la lourde tâche de passer en premier. Les hommes sont frais et avides d’attributs qu’ils lui ramassent rapidement (FELIX, CADENAS x2, MARTIN J.). Aux ficelles, QUARTZ se  positionne et se dégage de l’emprise des hommes tout en répondant aux demandes. Les hommes sont fin prêts pour les ficelles et CADENAS (action qui emmène Carmen), puis GARCIA se les octroie. Rentre en silence.

           2 – EVEREST de la manade NICOLLIN

Entre, se cale au milieu, charge et montre sa rudesse, sa puissance en tapant aux planches. Belles actions sur ALLAM, MARTIN J. qu’il raccompagne tout en musique jusqu’aux planches, se soulevant derrière eux. Les attributs sont ramassés par FÉLIX, MARTIN J.,  ALLAM et CADENAS. Hargneux, méchant, il cherche l’homme, tête la première hors les planches. Il prend un plaisir cruel à démontrer son agressivité lors de sa portée de tête ; Et l’on peut voir ainsi des actions sur MARTIN F., CADENAS, ALLAM, FÉLIX. Un festival d’actions qui fait tourner le disque, des actions qui voient l’homme en difficulté face à la masse noire qui fond sur lui.
Combatif, il ne laisse rien au hasard et se défend tant et plus même s’il finit par céder ses ficelles à Lopez et Garcia. Par 8 fois le Carmen se jouera honorant ainsi les actions puissantes, dangereuses qu’il mènera tout au long de la course. Rentre en musique.

           3 – TIMOKO de la manade LAUTIER

Rentre, prend ses marques, répond aux demandes des hommes qui vont à la chasse aux attributs. Le taureau n’a rien perdu de sa superbe ! ALLAM, x2, MARTIN J. et CADENAS sur une action d’envergure face à TIMOKO ramassent les premiers attributs. Aux ficelles, très belle anticipation sur CADENAS qui arrive juste à la planche, surpris par le déclenchement rapide de sa réaction. Action / réaction est le maitre mot de TIMOKO. MARTIN F. se voit soulevé et projeté  par TIMOKO dans une action forte, et puissante, tout en entendant Carmen qui se joue sur l’impact du moment. Puis un petit moment de « je te regarde, je t’attends » se fait ; pas besoin de se presser, il faut maintenant le solliciter et rentrer en lui ; il semble chercher ses raseteurs. ALLAM et MARTIN F. font les frais de sa vindicte lorsqu’ils le sollicitent et le disque retentit. Difficile de faire la ficelle, malgré le passage des hommes ! Finalement LOPEZ en viendra à bout. Il rentrera sa deuxième ficelle en musique après avoir entendu par 5 fois Carmen en piste.

           4 – JAQUET de la manade FANFONNE GUILLIERME

Se retrouve en piste, meuglant et grattant le sol, prêt à charger tout être qui se projette devant lui. CADENAS x2, MARTIN F. et FÉLIX lui cueillent les premiers attributs. Juste une mise en bouche ; la partie va se jouer aux ficelles. CADENAS part à l’assaut, arrive à sa tête, et la ficelle craque un peu sous son crochet sur l’air de Carmen quand tous deux arrivent à la barrière. MARTIN F. et ALLAM en chassé croisé pour le démarmaillage avant une reprise de CADENAS qui continue sa sape ; le disque se joue. À nouveau, ALLAM, FÉLIX se font raccompagner vertement à la barrière. JAQUET se fait maître du jeu, et il est difficile de le contrer ; il les défend ses chères ficelles ! Et, bien courageux qui s’y risque, ce que fait MARTIN J. qui se retrouve serré, serré ! FÉLIX se prend au jeu et raset de choix sur JAQUET.CADENAS s’occupe de saper la ficelle et part au devant de JAQUETt dans des rasets à la tête qui voient sa main crocheter tant et plus dans l’art de la prise la ficelle. Beau travail que ces moments de tête à tête entre l’homme et l’animal ! Les hommes passent, FÉLIX s’arme aussi de patience et se porte à lui, et finalement le travail est récompensé qui voit la prise de la ficelle. JAQUET rentre sa seconde ficelle en musique et par 9 fois Carmen sera jouer en piste. Combatif, il ne lâche rien, un rien obstiné il va de l’avant ne laissant rien au hasard, un vrai combattant qui fait fi de ses blessures ; il mène un jeu sûr et compte bien faire échec et mat sur l’échiquier de la piste.

           5 – REDON de la manade FABRE-MAILHAN

Il fait ses essais en contre-piste mais les hommes vont le canaliser et la course va se faire dans de belles réparties même s’il se fait ramasser très vite ses premiers attributs (LOPEZ, CADENAS, MARTIN F. ALLAM) CADENAS se charge de le pousser dans ses retranchements lors de la sape à la ficelle et main sur le frontal, tous deux se projettent jusqu’à la barrière en musique. ASSENAT fait les frais de la puissance de REDON quand celui-ci s’élance derrière lui lors d’une demande et le raccompagne et saute après lui. Ouf ! Moment d’émotion ! REDON prend la course à son compte et lors de la demande de CADENAS et par deux fois, tous deux en duos, en force et vivacité, se retrouvent à la barrière. (Musique) FÉLIX se met aussi dans le jeu, jeu de puissance, d’énergie et d’efficacité qui fait retentir le disque. CADENAS et MARTIN J. glaneront au fil des rasets les ficelles. Rentre en musique et par 4 fois le disque en piste. Il a pris ses marques et de belles marques ; À revoir très vite !

           6 – FRIGOLET de la manade SAUMADE

Vite déshabillé par CADENAS, FÉLIX,  MARTIN F. et ALLAM, il se reprend aux ficelles, s’engage mais manque un peu de peps. Il répond lors des demandes. Il engage de belles reprises, mais laisse sa première  ficelle à FÉLIX et sa seconde qu’il défendra avec une énergie plus convaincante à CADENAS. Rentre en musique.

           7 – VILLARET de la manade CUILLÉ

Beau, racé, il en impose dès son entrée. Il attend en piste l’adversaire digne de lui ; Il va le trouver en la personne de CADENAS même si les autres raseteurs ne sont pas en reste, lui le fera briller, l’emmènera dans son jeu et à eux deux se porteront au delà du commun. Premiers attributs vite ramassés par ASSENAT, FÉLIX x2, ALLAM. La partie se joue aux ficelles, CADENAS l’entreprend, l’entraîne à sa suite, la masse noir derrière l’homme en blanc. Deux êtres et pourtant qu’un. Rasets de choix, public très réceptif qui applaudit, se transporte. Les rasets se suivent, on sent le plaisir qu’à chacun d’eux à se mesurer, à se défier. Pas moins de 6 rasets tous d’exception, 6 réponses toutes d’exception qui font vriller la foule qui applaudit et s’accorde enfin dans l’osmose de la course camarguaise. Main sur le frontal, quoi de plus beau, quand l’homme se transforme et se lie à la bête dans le respect de la faire briller et d’en avoir les retombées. Quoi de plus beau quand l’homme lâche enfin la bête à la dernière limite dans un saut salvateur ! Quoi de plus beau que d’entendre Carmen tout du long tant l’action est belle ! Finalement FÉLIX aura le mérite de prendre la première ficelle ! Rentre en musique, par 6 fois Carmen entendu en piste.

Saint-Gilles
Dimanche 17 mars 2024

Marie-France Sabatié

Passionnée de bouvine, je partage par l'écriture mon ressenti, ma passion sur ce qui fait la richesse de ce terroir, courses camarguaises, traditions, manades, ...
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour