A l’heure des retrouvailles des amoureux de la lagune, je suis allée, au printemps dernier, à la rencontre de Sylvain Brino ; sculpteur, designer, enseignant aux Beaux Arts durant 42 ans et aujourd’hui installé à Vauvert.
Il a accepté de me raconter la grande passion qui l’anime depuis ses premiers pas.

L’objectif : Naviguer !

Sylvain Brino, né à Toulouse au bord de la Garonne, dans une rue pentue, descendante sur les eaux, lieu favori des promenades des étés contemplatifs ; il se souvient des rives tranquilles du concerto d’oiseaux et d’insectes bavards.

Au début du Canal du Midi, sur les traces de Pierre-Paul Riquet, il joue dans les péniches abandonnées rêvant de relier lui aussi l’océan et la Méditerranée. Au milieu des barques de pécheurs, des eaux d’un fleuve colérique, des inondations aux sécheresses, Sylvain Brino trouve une épave, la récupère et la retape ; l’objectif, naviguer ! avec comme voile la toile à matelas “empruntée“ à sa mère.

Il acquiert ensuite, avec un ami, un dériveur qu’ils mettent à flot. Ils découvrent ensemble les plans d’eaux du Midi, parfois même jusqu’à la Mer. Plus tard, ils investissent dans un projet plus conséquent, avec un bateau de croisière qu’il faut ramener de Toulon, l’occasion d’une croisière côtière. Avec jusqu’ici une formation théorique et une école de voile, Sylvain Brino apprend la navigation, la signalétique, le langage des eaux, du ciel et des caprices de la météo.

Nommé à l’Académie des Beaux Arts de Montpellier, il s’installe dans la région Camarguaise et continue de naviguer le week-end, guidé par la passion. Jusqu’à la rencontre providentielle avec un architecte naval qui a pour projet de construire des bateaux de course, à voiles, dans le Sud de la France. Sylvain Brino se lance ainsi dans l’aventure et participe à la construction d’un bateau en polyester et apprend beaucoup sur les pratiques de fabrication, son esprit de sculpteur naturellement éveillé aux techniques artisanales de créations et de constructions.
Quelques années plus tard suivra un second projet autofinancé, un bateau plus performant dans le but de participer aux régates et courses locales en Méditerranée. Toujours porté par son intarissable passion pour la lagune, Sylvain Brino s’engage aussi, pour un ami, dans la construction d’un bateau de croisière. En marche de réalisation, il enrichit un peu plus ses connaissances sur les techniques de fabrication en polyester, en résine et en bois.

D’une démarche similaire à celle de la sculpture, au cœur de sa carrière, Sylvain Brino ajoute ainsi à sa Maîtrise, les technologies, les techniques mécaniques et de construction scientifiques et malicieuses.

« Fabriquer m’interpelle, quel que soit l’objet »

La création lui apparaît comme addictive et essentielle ; son atelier aux Beaux Arts de Montpellier lui offrant le lieu idéal pour travailler les matières premières ou délicates. Il sculpte et bâtit au grès de ses inspirations inépuisables.Je découvre alors les dessins et les plans pour reconstituer entre autres merveilles historiques, un bateau de pêche polyvalent du Golf du Lyon ; des étapes de fabrication artisanales traditionnelles jusqu’aux calculs exacts, au degrés près, de l’élément de charpente qu’il faudra monter sans assemblage. Je parcours les photos des chantiers de construction menés par des passionnés autodidactes et volontaires, tous venus de différents horizons pour de grandes aventures navales sur les belles eaux de notre région.
Nous avions pu découvrir également ses créations sculptées grâce à l’exposition « Lignes d’Erre » que vous a présentée Guy Roca, sur Voir-Plus, en mai 2019. L’artiste déploie son talent et ses œuvres partout où la matière s’offre à ses idées et à ses mains.

Voiles Latines

Sylvain Brino me parle ensuite de l’Association « Voiles Latines » qui voit le jour à Lunel en 2011 ; de l’étude de l’Histoire, des méthodes et intérêts d’époque, des multiples dossiers techniques minutieusement développées, chaque procédure de construction et surtout le respect d’un souvenir des pratiques lagunairesL’équipe de l’association « Voiles Latines » aborde une conception innovante par une réflexion moderne sur des techniques ancestrales : le but, remettre à flot les bateaux à voiles latines pour redessiner l’horizon méditerranéen d’antan.

Sylvain Brino se souvient : étudiant aux Beaux Arts de Toulouse, il avait eu à reproduire un tableau  de Van Gogh « Barques aux Saintes-Maries-de-la-Mer », représentant la plage et les nacelles du Languedoc. C’est l’une de ses barques que, 50 ans après, les membres de l’association « Voiles Latines » reproduisent sous la forme la plus réelle qui soit, jusqu’au dessin sur la proue : une nacelle du Languedoc de 26 pans, en voiles et en bois. Ils poursuivront leurs investigations en retapant une seconde nacelle afin de s’offrir de belles opportunités de navigation entre marins passionnés de voiles latines.

J’apprends que trop peu d’audience et d’événements s’organisent autour de la construction de bateau et de navigation dans la région Camarguaise. Les associations de navigation et « Voiles latines » espèrent trouver place bientôt dans les villes portuaires de Camargue, offrant ainsi la découverte de leurs fabuleuses embarcations, leur conception artisanale et le plaisir d’en entendre l’Histoire, les vieilles aventures sur le courant des âges, au Grau du Roi ou encore sur le canal de Lunel jusqu’aux Cabanes..

Les ateliers de l’association « Voiles latines » sont cependant déjà ouverts à votre curiosité pour découvrir leurs travaux d’artistes ; à force de recherches, de patience, de passion et de détermination, Sylvain Brino et ses équipiers volontaires et vaillants, œuvrent à repeindre de voiles latines les lagunes de la belle Méditerranée. Après de longs mois à entretenir leurs deux nacelles, l’association « Voiles latines » se réjouit des beaux jours ensoleillés pour naviguer, offrant ainsi également la possibilité aux passionnés, curieux et baroudeurs de découvrir la région sur l’eau, à l’occasion de sorties en groupe entre vieux bateaux.

Le message est simple : nous sommes les bienvenus !

Nous retrouvons Sylvain Brino et son équipe sur le blog de l’association :

http://www.voiles-latines.fr/