Visite du Pic de l’Âne organisée par le président de l’association Grégoire Wolff et son équipe.

L’association PPEB veut sensibiliser les Beauvoisinois au geste de prévention incendie.

Suite aux incendies de la dernière période estivale autour de Beauvoisin, on assiste à une prise de conscience de plus en plus partagée face aux risques encourues.

Le Code forestier impose aux propriétaires privés et aux communes de débroussailler. Le débroussaillement doit se faire à 50 mètres du pourtour des constructions.

Cette obligation légale de débroussaillement (OLD), n’est pas toujours bien comprise, ni bien exécutée.

Face à ce constat une association s’est créée à Beauvoisin pour sensibiliser au geste de prévention incendie comme nous l’explique son président Grégoire Wolff ” Les incendies de l’été 2019 ont ravagé une partie des magnifiques vallons et collines boisées de la Costière, mettant en danger ses habitants et leurs maisons. Notre but premier est d’informer les résidents qui jouxtent les massifs et qui sont tenus d’appliquer l’obligation de débroussaillement, dans leur intérêt pour assurer leur sécurité. Ces obligations seront suivies par la Préfecture avec contrôles et verbalisations. Nous voulons interagir avec la municipalité dans la mise en oeuvre de ces obligations, de discuter de l’accessibilité aux massifs, de la disposition des bornes incendie et des problèmes d’évacuation des déchets de débroussaillement.

Cette mesure d’accompagnement citoyenne doit permettre de familiariser la population au risque incendie et le respect de l’environnement.

Les massifs concernés sont le Bois des Pins Arriasse, le Pic des Ânes (Ecole) et le Pic du Réservoir Puech Cabane.

Une visite du Pic des Ânes était organisée le samedi 14 décembre, une vingtaine de résidents ont répondu à l’invitation de l’association.

Ce petit massif boisé, au dessus des Ecoles , bien connu des villageois, a subi un incendie cet été. Les habitations limitrophes de la zone forestière présentent une configuration dans laquelle l’obligation de débroussaillement s’impose à la commune comme à tous les propriétaires ou locataires “Il faut débroussailler à 50 mètres à compter des murs des habitations , en supprimant la végétation arbustive basse, un arbre sur deux et en mettant à une distance de 3 mètres les uns des autres les arbres. On peut garder des bouquets d’arbres de 80 mètres carrés s’ils sont élagués”.

Les problèmes d’accessibilité, le nettoyage effectué sur la partie communale ont été évoqué par l’équipe de l’association. Des anomalies ont été constaté sur la réalisation de l’élagage et les résidus de broyage.

En débroussaillant on protège la forêt et les espaces naturels , on évite aux flammes d’atteindre les habitations et on facilite l’intervention des soldats du feu.

Renseignements Association PPEB :

ppebeauvoisin@gmail.com

Documents d’information :

Débroussaillement