Nous remontons le temps par Jacky Toureau.

“Lorsque j’étais enfant, nous habitions place de la grande fontaine à Beauvoisin (famille de 7 enfants – années 40/50).
Le lundi, c’était le jour de la ” bugado “ (lessive).
Sur une brouette que notre mère ” drivait ” , le chargement était composé du linge sale et des fagots de sarments de vigne pour chauffer l’eau, un seau, une ” banaste ” (corbeille), le battoir et du savon de Marseille.
Aux lavoirs, il fallait réserver du linéaire en fils de séchage et attendre que le linge soit sec avant de remonter à la maison (voyez la distance).
Il fallait surveiller le linge étendu, car parfois, il y avait des vols ! “

Jacky Toureau, natif de Beauvoisin auteur de plusieurs ouvrages sur la Camargue et la Bouvine.

Les Lavoirs étaient situés rue de la Carrierrasse (bas).