Sonia Maurin a été conquise il y a bien longtemps déjà. Elle les voit naître depuis bientôt quinze ans après avoir participé à l’élevage de sa mère, Le marquis de Longuelance.

Une histoire de famille mais surtout une passion pour ces animaux de bonne compagnie, prisés pour leur frimousse craquante leur petite taille passe partout mais aussi leur joie de vivre. De vrais bon petits diables malins et résistants ! 

Depuis janvier, Sonia a démarré son propre élevage après le déménagement de ses parents et de son frère vers d’autres horizons. « C’était notre passion à tous mais je me suis retrouvée seule ! »
Elle a rebaptisé la lignée Les petits diables de Camargue mais a gardé l’esprit familial et surtout le respect des mini compagnons à quatre pattes. Bouledogue français et exotiques, Chihuahua poils courts ou longs, Shih Tzu, Yorkshire terrier, mâles et femelles courent et tourbillonnent dans leur enclos de plein air devant des chalets en bois, leurs petites maisonnettes où ils vont et viennent joyeusement à leur guise.

L’endroit est déjà connu des Vauverdois, l’ancien élevage, mais également la ferme pédagogique qui le côtoyait à l’origine. Les installations en bois avaient été fabriquées de toutes mains par le père de Sonia. Elle s’attelle maintenant à les entretenir.

Les chiens et les chiots représentent toute sa vie et la jeune femme s’assure qu’ils se sentent le mieux possible sans perdre de vue son objectif de soixante naissances par an. « Les jeunes mamans et futures mamans sont bichonnées comme ses propres enfants. Sonia est à leurs côtés comme si c’était elle qui allait mettre bas. « Je ne les lâche pas à l’accouchement, même si cela dure 48 heures comme pour les primipares ! » Les femelles feront des pauses d’un an après une ou deux portées et prendront leur retraite au bout de 4 ans. « Je ne veux pas en faire des machines ! » Les chaleurs démarrent parfois très tôt, comme pour les Chihuahua précoces sexuellement, dès six mois. Les reproductions se font naturellement à l’exception du Bouledogue qui a besoin d’une insémination.

Les bébés chiots sont bichonnés dans une grande nurserie et ne sont séparés de la mère qu’à huit semaines. Sonia tient à les laisser ensemble jusqu’au dernier moment. Les premières portées sont nées le 23 juillet, la fierté de Sonia. Les futurs maîtres les attendent déjà. « J’ai les commandes avant les naissances ! » Les plus recherchés sont les plus petites tailles et certaines couleurs comme le Chihuahua Bleu dont le prix peut dépasser 1 500 euros. Les petits diables se vendent dans toute la France et même à l’étranger. Des chiens indémodables  !  

Une activité qui donne entière satisfaction à Sonia et sa famille mais laisse peu de loisirs. L’éleveuse qui est aussi maman y consacre tout son temps. Elle a cédé elle-même à la passion et a du mal à se séparer de certains chiens. « Je vais garder des retraités pour nous. On leur fera un chalet spécial. Ils sont trop attachants ! »

Elevage des petits diables de Camargue
Sonia Maurin 06 60 03 70 27 Chien-de-France.com