Les présidents de la communauté de communes de Petite Camargue et de la Chambre de commerce et d’industrie du Gard ont signé une convention le 21 avril avec l’objectif de développer l’utilisation d’une plateforme de veille de marchés pour les entreprises, Business In Gard.
« Nous avons créé le site internet après avoir constaté que les entreprises gardoises avaient un taux de réponse aux appels d’offres plus faible que dans les autres départements » explique Eric Giraudier, « Nous avons rodé un peu le système en fonction du besoin et de l’utilisation pour que ce soit plus facile d’accès. Cette plateforme ne remplace pas celle existantes mais offre un moyen supplémentaire pour décrypter les informations et les présenter différemment pour ceux qui n’auraient pas vu les autres… ».

L’objectif est donc de regrouper les donneurs d’ordre et les entreprises susceptibles d’y répondre sur une même plateforme ergonomique, simple et gratuite. La seconde version après un rodage a vu le jour début février et le nombre d’utilisateurs augmente régulièrement. Les services de la CCI procèdent à une analyse de ces appels d’offres puis les diffusent de manière ciblée auprès des entreprises enregistrées. « Business In Gard est un bon exemple d’efficacité » poursuit le président de la CCI, « identifier un problème concret et proposer une solution efficace et à moindre coût pour tous. Nous tenons à nous associer aux EPCI car ils sont à la fois des donneurs d’ordre importants et des acteurs de proximité capables d’attirer les entreprises sur la plateforme ».

En signant la convention, la CCPC verra ses appels d’offres apparaître sur le site. Elle s’engage à jouer le rôle de prescripteur actif pour l’inscription sur la plateforme des entreprises gardoises, notamment celles de Petite Camargue. « Nos entreprises sont une richesse pour notre territoire ! Au quotidien et d’autant plus dans le contexte actuel, notre devoir est de les accompagner au mieux. Cette initiative dont nous devenons pleinement partenaire en est la matérialisation concrète ! » souligne André Brundu, le président de la CCPC rappelant que les professionnels ont souvent des difficultés à constituer leurs dossiers.

Les entreprises pourront bénéficier d’aide sur les modalités administratives pour le montage des dossiers. Il a en outre rappelé que ce dispositif faisait suite aux autres aides dédiées aux professionnels dans le cadre du plan de relance consécutif à la crise sanitaire. Le dispositif fera l’objet d’un suivi pour mesurer son efficacité et voir si les entreprises locales répondent davantage aux appels d’offres, et gagnent plus de marchés, une source économique non négligeable. « Les appels d’offres constituent un business non négligeable, les entreprises doivent y répondre ! » concluait Eric Giraudier.

Site www.business-in-gard.fr