Enfin « di biòu » !

Annulé en 2020, déprogrammé il y a deux mois à cause de la pandémie, le Trophée des Prémices est cette fois sur de bons rails.

La troisième édition du trophée dédié à la recherche de talents taurins a débuté la semaine dernière avec deux courses, jeudi 20 mars et samedi 22 mars.

Ces deux premières courses ont permis aux manades locales, Pagès, Raynaud, Saint-Louis, Nicollin, Félix et Lafisca de faire courir des taureaux de 5 à 7 ans, voire 8 ans, qu’elles n’ont pas eu l’occasion de tester en piste.

Car c’est bien là l’originalité et l’intérêt des Prémices : faire sortir des taureaux qui ne peuvent pas sortir en Ligue – En ligue, il ne faut pas dépasser 5 ans ou 6 ans, un par course – et qui ne sont pas assez mûrs pour courir à l’Avenir.

Dans l’histoire de la course camarguaise, ils ne sont pas rares les grands cocardiers qui se sont révélés à partir de 8 ou 9 ans.

Les Prémices permettent également aux jeunes stagiaires de la Fédération et aux élèves des écoles taurines de se confronter à l’animal et de poursuivre leur apprentissage.

Quant au public de plus en plus nombreux à manifester de l’intérêt pour ces courses, il faut aussi qu’il accepte de jouer le jeu. On ne va pas voir une course des Prémices comme on va voir une course du Trophée des As. L’objectif ici, ce n’est pas tant d’assister à un spectacle que de participer à une détection de talents.

La course du jeudi 20 mars a montré que trois taureaux au moins sur les huit avaient du potentiel pour l’avenir. Les jeunes raseteurs des écoles de Sommières, Petite Camargue et Bouillargues, guidés par Adil et Ilias Benafitou et bien conseillés depuis la contre piste par l’éducateur de la Fédération, Cyril Garcia, ont travaillé dans un bon état d’esprit.

« On a vu des garçons qui n’ont pas rouspété, des garçons qui ont écouté, des garçons qui ont pris des risques par moment. » soulignait Claude Constant, un peu à l’origine du projet des Prémices.

Le samedi, les afeciouna sont venus un peu plus nombreux. Les taureaux dans leur ensemble se sont bien prêtés au jeu et ont laissé percevoir de réelles qualités. Les jeunes des écoles taurines de Petite Camargue, d’Arles et de Salins de Giraud et leurs tourneurs, Marc Sanchez et Yannick Michelier ont raseté avec application et à bon rythme tout au long de la course.

Les Prémices 2021, c’est bien parti !

Prochaine course, ce jeudi 27 mai à 15h avec les manades Blatière-Bessac, Lagarde, Saumade.