L’association porteuse du projet « Pratiques et savoir-faire des gens de Bouvine » a tenu son assemblée générale le 17 juin dernier au centre du Scamandre. Le but de l’association est de soutenir la candidature à l’inscription  à  l’Unesco du patrimoine culturel de la Camargue afin de le protéger et de le sauvegarder.

Pourquoi une candidature à l’Unesco ?

Le monde de la bouvine rassemble les dimensions économiques, sociales, religieuses, culturelles et politiques autour du taureau.

L’ensemble de la vie sociale et économique locale est inévitablement enchâssée à la bouvine que ce soit à travers les fêtes votives, le tourisme, le patrimoine naturel, les loisirs, les activités agricoles, l’architecture. Ce lien entre Homme, animal et nature est unique et donne au territoire une identité qui lui est propre.

Face aux menaces qui pèsent sur nos traditions, sur les jeux taurins, aux difficultés des manadiers, l’inscription au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Unesco représente une opportunité exceptionnelle.

La candidature à l’inscription à l’Unesco ne va pas forcément de soi et n’est nullement acquise d’avance. Pour donner plus de force au projet, l’association présidée par le manadier Florent Lupi souhaite associer et regrouper plusieurs régions : la Camargue, les Landes, le delta de l’Ebre en Espagne et la Maremma en Italie.

Malgré la crise sanitaire, l’association qui doit changer de nom à la rentrée pour s’appeler plus simplement Gens de Bouvine a conduit ses activités tout au long de l’année 2021 et participé à plusieurs actions et manifestations comme le Levée des tridents, notamment.

Au-delà de la poursuite du processus de reconnaissance au PCI Unesco Camargue, elle souhaite s’ouvrir au plus grand nombre et à transmettre aux jeunes générations. Ainsi, lors de l’assemblée générale, Ludovic Zerti, ancien raseteur et tourneur, animateur social sur Nîmes, a présenté le travail fait auprès des jeunes du centre social André Malraux. Quant aux Jeunes aficionados, ils ont tenu par la voix de leur président Thomas Pagnon à s’associer à la démarche.