You are currently viewing Il était une fois la Guinguette de Franquevaux, Kalian Lo et Max Dejardin

Le vernissage de Kalian Lo « D’or et de Lumière » avec l’exposition des œuvres de Max Dejardin, à la tombée du jour, à la Guinguette de Franquevaux, sonnait comme une réunion de famille, intime, joyeuse et passionnée.

Contrairement aux murs habituellement neutres des salles d’exposition qui mettent en avant des œuvres sorties de leur contexte, régnait à la Guinguette une unité parfaite, tant et si bien qu’il était difficile de dire qui, de la Guinguette, des photos de Kalian ou des sculptures de Max, sublimait l’autre. Tout n’était qu’art et ne faisait qu’un… même l’ambiance musicale du trio Waterline !

Cette exposition sonne comme un hommage : hommage à la race du cheval Camargue, hommage à la nature et à sa lumière si particulière chez nous, hommage aux hommes et aux femmes qui œuvrent ici avec passion et dans la même direction ; que ce soit l’éleveur, le sellier, le gardian, les artistes-témoins.

Kalian Lo a de toute évidence adopté ce petit coin de Franquevaux… et réciproquement ! Ses projets, dont nous vous tiendrons informés, ne la porteront pas bien loin, puisqu’elle souhaite éditer une revue sur le Cheval Camargue, puis un livre, témoignage photographique de ses rencontres dans la région. En attendant, les œuvres exposées restituent avec amour et fidélité la quintessence de la race du cheval de Camargue et de son environnement.

Max Dejardin avait amené avec lui quelques sculptures équines, en fil ou pleines, toutes en mouvement, ouvrage d’un homme qui se met facilement en retrait pour observer, analyser et restituer avec une précision étonnante sa vision majestueuse de l’animal. Ces sculptures épurées, en fil de fer ou de cuivre, offrent plusieurs lectures à ceux qui les contournent, laissant planer le mystère jusqu’à l’image parfaite où tout s’aligne, suggérant par là-même le chemin parcouru entre l’ébauche et la phase finale de l’œuvre.

C’était un vernissage réussi et une exposition à aller voir, comme une immersion, que vous soyez gens d’ici ou d’ailleurs.

Les photographies de Kalian Lo resteront accrochées à la Guinguette durant toute la saison. Si vous n’êtes pas sur place, vous pouvez admirer son travail sur le site https://kalianlophoto.com ou la contacter au 06 29 25 62 01.

Max Dejardin quant à lui, ouvre son atelier au public à l’ancien temple de Gallician, tous les dimanches de 10 à 18h, 109 rue Saint Sébastien 07 83 95 34 43.

Elisabeth Roux

Originaire de Beauvoisin, passionnée de musique, d’écriture, de lecture et de culture, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai rejoint l’aventure collective de Voir Plus pour amener ma pierre à l’édifice et soutenir la culture de mon village et de cette Petite Camargue que j’aime tant, dans toute sa diversité et sa richesse.
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour