You are currently viewing <em>Contre-piste</em> La chronique Bouvine de Marie-France Sabatié<br>Palavas : 1ère journée du Trophée Albert Dubout</br>
Artaban / Zakaria Katif, Aspirant / Joachim Cadenas - Photos Emile Martinez

Palavas : 1ère journée du Trophée Albert Dubout
Royale de la Manade Cavallini et Rambier Cavallini

Une journée sous le signe des 100 ans de la ville de Palavas dans une chorégraphie de Patrice Blanc avant que la course ne commence.

Une Royale plaisante qui gagne à s’enorgueillir et avoir su être une remplaçante de qualité.

Artaban, Valadoun et Gregau, le Trio taureaux du jour.

L’ensemble des raseteurs (Joachim Cadenas, Zakaria Katif, Lucas Lopez, Pascal Laurier, Nordine El Ghiati, Yassin Naïm,  Emeric Assenat et Youssef Zekraoui ont travaillé tout du long donnant à la course une homogénéité.

Toutefois un trio se dégage du lot ;
Joachim Cadenas, (qualité du raset, 11,5 points)  Zacharia Katif (compétitif, 11points),  Lucas Lopez (pugnace, 6 points).

           1 – PASTOUR

Cadenas et Lopez se partagent les premiers attributs. Aux ficelles, Pastour s’engage sur une demande de raset de Cadenas qui, sur l’air de Carmen, tous deux s’élancent à la barrière. Courageux, il semble parfois impassible et tête droite fixe devant lui mais il n’empêche qu’il remarque tout mouvement et chasse l’homme de son terrain. Cadenas de nouveau dans un départ à la sape, et une réponse sérieuse de Pastour. Laurier en fait de même dans un raset de choix ; À Katif, la première ficelle et à Naïm, la seconde.
Rentre en musique par 3 fois Carmen. Bon premier, il engage la partie ; sérieux, il surprend par son impassibilité qui n’est que feinte.

           2 – TROUBADOUR

El Ghiati, Zekraoui, Lopez et Cadenas vont à la ramasse des attributs. Aux ficelles, se cale et attend ; Laurier, Naïm se portent à lui et Troubadour répond présent dans des réparties soutenues jusqu’à la barrière. La première ficelle à Katif pour une main sûre et efficace ; à la seconde ficelle, Troubadour s’emploie à changer de tactique et tête baissée sur un petit coup de tête essaye de dévier la main du raseteur. Cadenas pourtant ne se désarme pas, se porte à lui, sape si bien la ficelle qu’il finit par la lui ravir. Rentre en musique par 4 fois Carmen en piste. Généreux dans ses réponses, il fait de son mouvement de tête une arme défensive qui sera son atout.

           3 – GREGAU

Voilà du sérieux quand il entre en piste ! Action déclenchante sur Naïm qui le sollicite et se soulève derrière lui et même réponse sur El Ghiati. Attributs ramassés par Zekraoui, Martin, Lopez, Katif. Aux ficelles, rase les planches avant de se porter au milieu de la piste, de là, il inspecte son territoire et voit qui charger. Cadenas s’en va  le déloger et se porte à lui, dans une réponse soutenue de Gregau. Belle action sur Laurier venu le titiller de trop près. Cadens s’emploie à découvrir comment l’engager dans un raset. Il le découvre si bien que la réponse aux planches est incisive. Qu’à cela ne tienne, il continue la sape, mais la ficelle est difficile à prendre, maintes fois, il revient sur son ouvrage mais Katif la lui souffle de peu. Public déçu, lance un mécontentement.
Deuxième ficelle, Gregau sollicité par El Ghiati, réponse au plus prés des planches dans un mouvement de colère du taureau, c’est chaud, chaud. Cadenas ne veut pas être en reste et repart au combat, énorme action qui se fait à l’horizon de sa demande. Main victorieuse qui retient alors la seconde ficelle, Cadenas très applaudi. Tout rentre dans l’ordre, 1 ficelle contre 1. Rentre en musique, par 8 fois Carmen en piste. Du sérieux, de belles finitions, fougueux, vif et puissant ; il a tout du grand.

           4 – ARTABAN

Il a du métier et pas besoin de trop se presser, il attend, observe. Cadenas part à la charge, tous deux dans le mouvement et coupe pour Cadenas. Suit Lopez et la réponse fuse nette et précise (cocarde et gland), Naïm se charge du deuxième gland. Aux ficelles, se cale au milieu, c’est son lieu de prédilection le milieu de la piste. Katif s’emploie à le chercher ; le tout en musique, et, dans un raset hors série dans toute sa longueur, Cadenas, main sur la corme, sans crochet, l’emporte avec lui, derrière lui jusqu’au bout du trajet (musique). Lopez veut être lui aussi sur le fil et s’engage dans un raset de choix, trois actions trois belles actions. Les rasets soutenus, les crochets mordants ont fait s’effilocher la ficelle et c’est Assenat qui arrivera à ses toutes fins en la lui glanant. À la deuxième, Cadenas ne peut s’empêcher de faire briller Artaban et c’est sans réserve qu’il va à sa rencontre mais sur la corne dans la sape (superbe raset tout en force et qualité). El Ghiati, Naïm, Martin dans la lancée, et le disque résonne. Artaban, anticipe le raset de Katif qui recule devant l’adversaire. Pour raseter Artaban, il faut gagner son respect, et celui-ci se porte ouvertement à celui qui se montre à sa hauteur. Cadenas met fin au jeu en se saisissant de la deuxième ficelle. Rentre en musique par 8 fois Carmen en piste. Valeureux, puissant, de belles finitions ; ses adversaires doivent être à sa hauteur.

           5 – CAILLET

Vite mis à nu par Assenat, Martin, Cadenas et Laurier. Aux ficelles, les raseteurs n’hésitent pas à se porter à lui et la sape est aux plus prés. Ça démarmaille dur et fort. Il raccompagne toutefois El Ghiati et se soulève derrière lui, montrant son mécontentement. Cadenas toujours dans la coupe mais lui aussi a ce petit coup de tête qui chasse sa main mais Katif fera sienne toutefois les 2 ficelles. Rentre en silence, par 3 fois le disque en piste.

           6 – ASPIRANT

Lourd, puissant, de belle stature il en impose mais s’exerce dans la fuite en contre piste ; il est agile. Il faut l’intéresser à la course, pas facile, il préfère la contre-piste, alors Cadenas à chaque entrée le sollicite rapidement sans lui laisser le temps de s’éparpiller, belle demande, grosse action qui les mène tous les deux à la barrière. Pas facile à ce rythme de faire les attributs. Naïm, Katif essaient mais il faut vraiment s’engager au plus prés pour des réponses nettes. Cadenas tout du long à chaque sortie/entrée se porte à lui, s’investit auprès de lui, les réponses sont alors soutenues jusqu’en contre-piste. Énième demande, énième réponse et c’est sur une envolée spectaculaire d’Aspirant sur Cadenas que celui-ci se blesse à la patte sur un pilier du burladero. À Cadenas, coupe et cocarde.  Rentre sur blessure sous les applaudissements sans musique après avoir entendu Carmen 3 fois.

           7 – VALADOUN (Hors points)

Il rentre à reculons, c’est pour mieux aller de l’avant, et il y va de l’avant ! Zekraoui, El Ghiati, Naïm, Lopez, Katif le voient se porter à eux dans des actions pleines entières dans des finitions directes, précises. Carmen sur chaque action et les premiers attributs sont ramassés dans un travail ou taureau et hommes ont donné le meilleur (Lopez, El Ghiati, Katif) ;
Aux ficelles, il attend, bien campé sur ses pattes en mugissant rageusement. Il faut aller chercher les ficelles ! Il en impose par sa combativité, ses réponses et la prudence est de mise chez les hommes. El Ghiati, Naïm partent à la sape mais rôde Katif qui se l’approprie. À la deuxième, Naïm, encore dans le mouvement, le moment présent, la sape et la ficelle dans le crochet. Rentre en musique par 8 fois Carmen en piste. Généreux, vif, combatif, son chemin est tout tracé ; il est, il sera !

Palavas
Mercredi 8 mai 2024

Aspirant / Joachim Cadenas

Marie-France Sabatié

Passionnée de bouvine, je partage par l'écriture mon ressenti, ma passion sur ce qui fait la richesse de ce terroir, courses camarguaises, traditions, manades, ...
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour