Le 23 décembre la pastorale concoctée par Nadia Nougaret est venue animer le hameau de Gallician. La pastorale est une représentation théâtrale chantée et parlée de la célébration de la Nativité.

Procession des bergers

Jouée généralement en provençal ce sont des amateurs qui en sont les acteurs. La pastorale évoque la procession des bergers vers l’étable où venait de naître l’enfant Jésus. Les bergers appelés pastres en provençal sont à l’origine du terme pastorale. Les pastorales, outre l’aspect religieux, sont motivés par la perspective de maintenir une tradition fortement ancrée en Provence et dans la partie est du Languedoc, avec la conviction lors de chaque représentation de défendre sa culture, et de conserver le lien entre les habitants et leur langue.

Le procession de Gallician qui est parti de la halte nautique pour se terminer à l’église était bien empreinte de la tradition. Pêcheurs, sagneurs, chasseurs, bergers, mendiantes et autres angelots et tambourinaïres escortaient marie joseph et l’enfant Jésus. Cette appropriation locale de la nativité se retrouve notamment dans la présence des arlésiennes. Il se dit même que si dans les manades on trouve quelques fois un taureau marron c’est pour rappeler le bœuf de la crèche. Peu importe les considerations historiques ou scientifiques, la pastorale assume totalement le mélange des époques et déplace sciemment l’évènement en Camargue

A l’intérieur de l’église une interprétation de la nativité a été donnée. Un panachage de solennité et d’allégresse ponctué par des pointes d’humour. Régine Pascal a apporté sa touche personnelle en faisant raisonner les voûtes du monument de sa voix chaude et profonde. La soirée s’est ensuite poursuivie sur la place du hameau pour prolonger cette atmosphère conviviale.