Engagés dans une démarche de promotion du territoire et de qualité de l’accueil touristique, la Communauté de communes de Petite Camargue et l’Office de tourisme ont fait le point sur les projets phares de l’année 2019.

Le classement de l’Office de tourisme en office de catégorie III

Ce n’est certes pas une nouveauté puisque sous sa forme associative il avait déjà fait l’objet de ce type de classification. Mais depuis sa transformation en EPIC (Etablissement public à caractère industriel et commercial), l’Office de tourisme Cœur de Petite Camargue, à partir de cette demande de classement, souhaite retrouver la reconnaissance et la valorisation de son action.

Sur la photo : Jean-Paul Franc, président de la Communauté de communes, Alain Reboul, président de l’Office de tourisme, Sylvie Rios, vice-présidente de l’Office, Mireille Brémond, directrice, Nathalie Devaux, adjointe à la directrice.

Le classement permet en outre d’obtenir la marque Qualité Tourisme et de prétendre à d’autres labels, Tourisme et Handicap, Accueil Vélo, Vignobles et Découvertes…

Depuis de nombreuses années, l’Office travaille sur l’implantation de tels labels, assure l’animation des réseaux de socioprofessionnels en lien avec les structures partenaires (PETR Vidourle Camargue, Gard Tourisme). Dès 2019, il entreprendra l’étude des critères nécessaires pour obtenir le label Qualité Tourisme. Cette reconnaissance permettrait d’avoir en même temps le label Qualité Tourisme Occitanie Sud de France.

Le projet d’annexe de l’Office et de Maison du terroir sur de bons rails

La Communauté de communes de Petite Camargue envisage depuis quatre ou cinq ans d’établir une annexe de l’Office et une Maison du terroir réunissant les producteurs locaux et les socioprofessionnels, sur une voie très passagère.

A cette fin, elle a retenu un endroit vraiment stratégique, à savoir, un terrain de 3 000 m2, à l’entrée de la ville d’Aimargues, face au rond point. De la sortie de l’autoroute jusqu’au Grau du Roi, c’est le seul terrain constructible en bord de route.

Le Conseil départemental, propriétaire du terrain a donné son accord et fait expertiser le bien. La signature de l’acte de vente devrait intervenir prochainement. Ce projet susceptible de capter une grande partie des usagers de cette route (5 000 voitures par jour en été), notamment les estivants qui se rendent sur Aigues-Mortes, Le Grau du Roi et même Les Saintes Maries de la Mer représente une véritable porte d’entrée du territoire. Il est plébiscité par les socioprofessionnels, partenaires et membres de l’Office du tourisme, qui souhaitent pouvoir être présents lors des périodes d’affluence, vendre leurs prestations et valoriser les produits locaux.