Depuis près de quarante ans, le Centre Ornithologique du Gard – COGard – se consacre à l’observation, à l’étude des oiseaux sur tout le territoire du département et œuvre à leur protection.

Régulièrement consulté ou sollicité par les Services de l’État, d’autres structures naturalistes ou des bureaux d’études, le COGard est devenu une référence en matière de protection de la nature et notamment des oiseaux dans le Gard.

Cette association à but non lucratif compte 200 adhérents et 3 salariés permanents. Installée à Saint-Chaptes, elle est aujourd’hui présidée par notre ami Jean-Pierre Trouillas qui en est membre depuis une trentaine d’années.

Les valeurs fondamentales du COGard

La sensibilisation aux enjeux environnementaux. Cette valeur phare du COGard passe par l’information de tout un chacun.

L’implication de l’association sur le territoire.

L’indépendance, indispensable à la liberté de pensée et d’action.

La coopération par la mutualisation, le partage et l’échange.

La cohérence au quotidien. Avoir notamment une démarche écologiquement raisonnée en montrant l’exemple plutôt qu’en montrant du doigt.

La convivialité en recréant du lien social. Le COGard propose des temps de partage par lequel les valeurs et les actions peuvent s’étendre.

Les actions du COGard

Étudier
Le COGard est impliqué dans la mise en œuvre des Réseaux Natura 2000 (Comité de pilotage…) et contribue à la rédaction de documents d’objectifs pour les enjeux ornithologiques.
Il fait le suivi d’espèces et de populations par le biais de comptages, d’enquêtes nationales, régionales ou départementales (Rollier, Œdicnème, Pies-grièches, STOC, Wetlands…).
Il centralise en base de données les observations ornithologiques et naturalistes (opérateur gardois de www.faune-lr.org).
Il réalise des expertises naturalistes : études d’impact (TGV, urbanisme…), études d’incidences, et participe à la réalisation de divers atlas : Amphibiens et Reptiles du Languedoc-Roussillon, Oiseaux nicheurs et hivernants de France (2009-2013) et Oiseaux nicheurs du Gard (en cours).

Informer
Un site Internet et un groupe de discussion permettent le partage d’informations et d’observations naturalistes. La vie associative se décline également au travers de sorties ou soirées à thèmes.
Les publications comme la feuille de liaison, les bulletins scientifiques ou le « Gard Sauvage » (2011) concourent à l’information.
Le COGard est aussi un centre de ressource bibliographique et joue un rôle consultatif auprès des instances administratives.
Les animations conduites par Tiffany Vatin (salariée du COGard) s’adressent à un public plus large. Elle intervient dans de nombreux domaines : périscolaires, centres aérés, grand public, collectivités, groupes constitués et comités d’entreprises.

Protéger
Le COGard est un acteur local de nombreux « Plans Nationaux d’Action » et participe ainsi à la protection d’espèces sur le territoire gardois : Outarde canepetière, Aigle de Bonelli, Butor étoilé, Vautour percnoptère, Pies-grièches, Faucon crécerellette, Odonates, Maculineas, Chiroptères et Loutre.
Il intervient aussi dans la gestion conservatoire des laro-limicoles nicheurs en Camargue Gardoise, dans l’aménagement de sites favorables et dans la réduction des menaces (Neutralisation des lignes électriques avec ERDF).
Le COGard donne aussi des conseils de soins aux oiseaux blessés, en détresse.

Le dynamisme de l’association transparaît au travers du nombre de participants aux différentes activités proposées (Jeudis du COGard, week-ends adhérents, travaux pour le nouvel atlas des oiseaux du Gard, expos photos, etc.).
L’association intensifie ses actions en direction d’un public plus large adultes et enfants.

Photos et documentation : Jean-Pierre Trouillas