Manadiers et gardians à cheval, Arlésiennes, tambourinaires, groupes folkloriques et afeciouna venus en nombre, le monde de la bouvine et des traditions camarguaises n’a pas manqué  ce rendez-vous majeur de l’Aficion.

Le déroulement de cette journée mettant à l’honneur la célèbre manadière Fanfonne Guillierme est immuable. Orchestrée de main de maître par la Ville d’Aimargues et son comité des fêtes, l’organisation de cette 31ème édition a été parfaitement réussie. Messe provençale à l’église Saint-Saturnin, bénédiction des chevaux sur le parvis de la mairie, spectaculaire défilé, Acampado au pied de la statue de la dame de Praviel, abrivado et roussataïo de 100 chevaux en l’honneur des 100 ans de la manade ont connu un succès populaire.

À l’instar de la « Grande dame de la Camargue », les femmes ont été mises à l’honneur avec une abrivado exclusivement menée par des cavalières.

Seule ombre au tableau de cette belle journée hommage : l’annulation de la course qui devait voir briller les espoirs de la devise Azur et Or. Le conflit entre raseteurs et instances de la FFCC a eu raison de la première manifestation taurine de la saison.

Frustrant et regrettable pour tous les amoureux de la bouvine et de la course camarguaise.