À l’occasion de la sortie de son album « Débrouillard et sans merci », le jeune rappeur VAGA se produit pour la première fois dans sa ville.

Vendredi 6 mars de 19h à 21h30

à l’Auditorium de l’école de musique de Petite Camargue

VAGA, comme vagabond – c’est le nom d’artiste de Benjamin Bayle – a grandi et suivi sa scolarité, école primaire et collège, à Vauvert. Il fêtera tout juste ses 21 ans le lendemain du concert.

« J’ai commencé à écrire au fond de la classe, j’avais 7, 8 ans. Des rimes, des suites de textes, des poèmes. Déjà, à l’époque, j’écoutais beaucoup de rap. Puis un jour, je devais avoir 9 ans, j’ai décidé d’écrire sur une musique. Ainsi, j’ai commencé à écrire mes premiers textes de rap.

Au début, je rappais pour moi, dans ma chambre. C’est un peu plus tard, vers 12, 13 ans que je me suis essayé devant les copains ».

L’accueil enthousiaste de ce public improvisé l’encourage. Il fait rapidement la connaissance de « grands » du quartier qui rappent aussi et qui lui donnent pas mal de conseils ainsi que des personnes évoluant dans le milieu hip hop qui le prennent sous leur aile.

Dans la foulée, il enregistre ses premiers projets et suit les ateliers d’écriture du rappeur Sétois,  Demi Portion.

Il se produit à Bordeaux, Sète, Paris, signe avec une maison de disques et enregistre trois EP (extended play), des mini albums de 5 à 6 titres.

Le tout premier s’appelle « Poussières d’étoiles », le 2ème, c’est « L’Enfant roi » et le 3ème s’intitule « 22 mesures d’avance ».

Ces textes parlent de son enfance, de ses copains. Il s’inspire de l’actualité et n’hésite pas à aborder des sujets plus politiques.

Aujourd’hui VAGA a pris une autre voie artistique. Il s’est séparé – en bons termes – de son ancienne maison de disques et travaille en indépendant. Il exerce un métier à côté, ce qui lui apporte une certaine autonomie.

« Travailler à côté, ça me permet de garder les pieds sur terre. Ça m’apporte un équilibre. Et surtout, maintenant que je suis en indépendant, je suis mon propre producteur et j’investis moi-même dans mes projets. Je fais ma promotion à travers les réseaux sociaux Facebook (https://www.facebook.com/Vagaofficiel/) et Instagram »

Vagabond fait de la musique pour son plaisir avant tout, il ne cherche pas à cibler particulièrement un public jeune, il essaie de faire une musique accessible à toute personne. Parce que « la musique, c’est du partage avant tout ».

Pour son premier concert à Vauvert, VAGA a opté pour l’auditorium de l’école de musique. Une petite salle conviviale pouvant accueillir 200 personnes. Pas de chaises, les spectateurs seront debout, cela va de soi pour ce concert de rap 100 % hip hop. Il partagera la scène avec Esper en première partie.

Entrée 5 € (Gratuit pour les moins de 10 ans)

Le concert annoncé est uniquement accessible sur réservation et selon certaines indiscrétions, il afficherait déjà complet.