Aujourd’hui, en plus de la communication et du divertissement, vous pouvez désormais utiliser votre téléphone, tablette ou ordinateur pour gérer votre santé en installant des applications efficaces.

Pas toujours facile de se repérer dans la jungle des applis santé. Certaines donnent des conseils erronés, d’autres présentent peu d’utilité ou sont mal sécurisées.

Attention !
Aucune appli, même excellente, ne peut remplacer le médecin !
Mais les meilleures d’entre elles constituent un vrai “plus” pour suivre sa santé et adopter les bons réflexes en cas de souci.

Le pour et le contre

Les services de téléconsultation médicale, par exemple, se développent et on se demande parfois si ces applications sont vraiment fiables et efficaces.

Pour le magazine de la santé (santemagazine.fr), “la téléconsultation ne s’adresse pas aux cas urgents qui sont toujours pris en charge par le 112. Il s’agit plutôt d’une solution réservée aux cas bénins et aux soins primaires tels que des maux de tête, des épisodes fiévreux, des gastros, ou des allergies diverses, car ils ne nécessitent pas de palpations ou d’examen clinique complet. Au moindre doute, nous sommes redirigés vers un cabinet. C’est aussi très utile pour des cas de suivi de traitement ou de prévention.”

Il est en effet très pratique de pouvoir consulter un médecin où que l’on soit, sans avoir à se déplacer. Si l’on a un emploi du temps chargé, il n’est pas toujours évident de trouver un rendez-vous chez son médecin traitant. Il est aussi difficile de se déplacer parfois dans certain cas.

On le voit, aujourd’hui, dans des situation de crise sanitaire comme celle que l’on traverse actuellement avec le COVID-19, certaines d’entre elles commencent à être très utilisées !

Le gouvernement français annonce développer une application qui tracerait les contaminations au coronavirus. “Son utilisation sera volontaire et son code transparent“, assurent les autorités. Mais les activistes des libertés numériques s’inquiètent : “de tels outils pourraient contribuer à une surveillance généralisée de la population“.

Faut-il pour autant comprendre que la médecine du futur se passera de médecins en confiant l’analyse des symptômes et l’établissement du diagnostic exclusivement aux machines ? Science et Avenir le dit tout net : la réponse est non !
Néanmoins, ces applications restent utiles pour les spécialistes de la santé en les aidant à mieux aiguiller les patients vers les services de santé adaptés, et notamment dans l’orientation (ou non) vers des urgences médicales.

Pour futura-sciences.com,”Nous vivons une transition de notre modèle de santé. Le système tel qu’il était conçu dans les années 1950 ne fonctionne plus“.
Ils pensent que c’est un des moyens de sortir de l’impasse tout en avertissant ces nouvelles pratiques risquent de créer une forme « d’ubérisation » de la santé !

Toujours selon eux, avec l’intelligence artificielle, on peut augmenter l’intelligence humaine. Aucun médecin ne peut lire et assimiler toutes les revues scientifiques, toutes les études, propres à soigner une pathologie.
Le médecin de demain pourra être assisté par des outils du numérique, pour consacrer plus de temps à ses patients. Déjà beaucoup l’expérimentent ! Lire leur article

Les français et la confiance en ces applications

Seuls 16% des répondants citent la France dans les 3 premiers pays favorables au développement d’applications e-santé !

Souce : Statista édite un portail d’études et de statistiques provenant de plus de 18 000 sources.

Alors que faire ?

Face à ces grands bouleversements, que l’on vit tous, doit-on appeler “patients éclairés” ou “augmentés” ceux qui décident de faire confiance à ces technologies ? La science démontre comment le comportement humain agit sur l’expression des gènes. Cela serait-il une possibilité nouvelle de prévention et de responsabilisation des gens face à leur santé ? Ce que commence à comprendre l’industrie pharmaceutique !

Nous pourrions citer Platon “Chacun, parce qu’il pense, est seul responsable de la sagesse ou de la folie de sa vie” et dire que la décision d’utiliser ou non ces nouvelles technologies n’appartient qu’à soit. Mais si nous avions un conseil à donner, il faut faire le tri entre toutes les applications proposées (il en existe des milliers et dans tous les domaines de la santé) et faire attention à ce que l’on télécharge ! Pour le moment,

Les logiciels et les applications mobiles dans le domaine de la santé connaissent actuellement un essor important. Certains de ces logiciels sont des dispositifs médicaux ou des dispositifs médicaux de diagnostic, car ils ont une finalité médicale.

Ils doivent, de ce fait, être marqués CE. Le marquage CE atteste de leur conformité à la réglementation. Ils entrent alors dans le champ de surveillance de l’ANSM. Lire l’article de l’Agence nationale de sécurité du médicament

Voici notre sélection à télécharger

Consultez un médecin en vidéo

« Avec Qare, vous pouvez consulter un médecin en vidéo à distance tous les jours de 7h à 23h, même le week-end. L’application vous permet de consulter depuis chez vous, votre bureau, ou votre lieu de vacances parmi 36 spécialités : médecin généraliste, dermatologue, gynécologue, pédiatre, etc… »

Qui sont les médecins partenaires de Qare ?
Tous les médecins partenaires de Qare sont inscrits à l’Ordre des médecins, ils exercent en France et sont formés à la téléconsultation médicale.

Comment ça marche ?
Pour accéder à la consultation par vidéo, connectez-vous sur votre espace patient.
Prenez rendez-vous avec un médecin, indiquez votre motif de consultation et renseignez votre dossier médical pour pouvoir échanger avec lui en vidéo. Vous pouvez aussi consulter pour votre conjoint(e) ou pour vos enfants depuis votre compte.

Comment se passe le remboursement ?
L’inscription au service Qare est gratuite, la téléconsultation médicale peut être remboursée par la sécurité sociale selon les mêmes règles qu’une consultation en cabinet.

Quel niveau de sécurité pour les données personnelles ?
Vos données médicales sont toutes hébergées chez un Hébergeur Agréé par la Haute Autorité de Santé (HAS) et l’ensemble du service respecte la confidentialité de vos données et le secret médical. Qare ne partage vos données avec aucun tiers, vous restez l’unique propriétaire de vos données. Vous pouvez, à tout moment, demander à Qare la suppression totale de votre compte.

Cartographie les défibrillateurs cardiaques

Staying Alive est une application gratuite, disponibles en 18 langues, qui cartographie les défibrillateurs cardiaques dans le monde. Elle recense plus de 120.000 défibrillateurs.

Les principales fonctionnalités de l’application sont :

  • La recherche des 10 défibrillateurs les plus proches de vous ou à une adresse précise.
  • Le signalement de nouveaux défibrillateurs.
  • Vous pouvez signaler de nouveaux défibrillateurs et même modifier ou compléter des appareils existants.
  • Le “Bon Samaritain”, développé en partenariat avec les services d’urgence et l’association RMC/BFM, permet à toute personne formée aux gestes de premiers secours d’aider à sauver une vie en étant alerté en cas d’arrêt cardiaque à proximité.
  • Le rappel des gestes qui sauvent avec l’illustration de la chaîne de survie “Appelez, Massez, Défibrillez et attendez les secours”
  • Un guide pratique sur l’utilisation d’un Défibrillateur Automatique Externe (DAE).
  • Un mode “Urgence” qui vous aidera si vous êtes confronté à un arrêt cardiaque à réaliser les bons gestes dans le bon ordre.

Surveiller la qualité des produits

Yuka scanne les produits alimentaires & cosmétiques pour décrypter leur composition et évaluer leur impact sur la santé.

Face à des étiquettes indéchiffrables, Yuka apporte plus de transparence en un simple scan et permet de consommer de façon plus éclairée.
Yuka indique via un code couleur très simple l’impact du produit sur votre santé : excellent, bon, médiocre ou mauvais. Vous accédez pour chaque produit à une fiche détaillée pour comprendre son évaluation.

700 000 PRODUITS ALIMENTAIRES
Chaque produit est évalué selon 3 critères objectifs : qualité nutritionnelle, présence d’additifs et dimension biologique du produit.

300 000 PRODUITS COSMÉTIQUES
La méthode de notation repose sur l’analyse de l’ensemble des ingrédients du produit. Chaque ingrédient se voit attribuer un niveau de risque, basé sur l’état de la science à ce jour.

100% INDÉPENDANT
Yuka est une application 100% indépendante. Cela signifie que les évaluations et les recommandations de produits sont faites de façon totalement objective : aucune marque ni aucun fabricant ne peut les influencer d’une manière ou d’une autre. Par ailleurs, l’application ne fait aucune publicité. Retrouvez plus d’informations sur notre financement sur notre site web.

Mesurer son rythme cardiaque

Cardiographe - Cardiograph: Amazon.fr: Appstore pour Android

Cardiographe est une application qui mesure votre rythme cardiaque. Pas besoin de bracelet, Cardiographe utilise l’appareil photo ou le capteur dédié de votre appareil pour calculer votre rythme cardiaque.

Mesurez votre rythme cardiaque
Il n’a jamais été plus simple de connaître votre rythme cardiaque ! Sans équipement externe, en utilisant simplement l’appareil photo ou le capteur intégré de votre Smartphone/tablette, vous pouvez obtenir immédiatement des mesures précises.

Sachez à quelle vitesse bat votre cœur
Cela peut être très utile lorsque vous faites de l’exercice, que vous êtes stressé, souffrez d’une affection cardiaque, ou simplement par curiosité.

Suivez vos résultats
Chaque mesure que vous prenez est sauvegardée dans votre historique personnel, de sorte que vous puissiez suivre l’évolution au fil du temps.

Consulter, gérer ses rendez-vous ou payer en ligne

Résultat de recherche d'images pour "doctolib"

Doctolib est une entreprise franco-allemande fondée en 2013 qui propose un service de gestion en ligne des consultations pour les professionnels de santé et un service de prise de rendez-vous en ligne pour les patients.

Les services de Doctolib

Pour les professionnels de santé, Doctolib est un service de gestion en ligne des consultations33. L’objectif de son service est de permettre aux professionnels de santé d’améliorer l’efficacité de leur organisation, la communication avec leur patient et la coopération avec leurs confrères. En 2019, le service de gestion des consultations est facturé 129 € par mois aux professionnels de santé33. Depuis le 15 janvier 2019, Doctolib propose également aux médecins un service de téléconsultation leur permettant de réaliser des consultations vidéos avec leurs patients, remboursées par l’Assurance maladie. Ce service est facturé 79 € par mois aux médecins, en plus de l’abonnement au service en ligne classique34.

Côté patient, le site et l’application Doctolib permettent de trouver de l’information sur l’offre de soins, de prendre rendez-vous à tout moment avec un professionnel de santé et de consulter l’historique de ses consultations depuis un compte personnel. Le service est gratuit pour les patients. Le service de téléconsultation de Doctolib permet aux patients de prendre un rendez-vous pour une consultation vidéo avec leur médecin, de payer en ligne à la suite de cette consultation vidéo et d’accéder à leur ordonnance sur leur compte personnel. Ce service offre aux patients la possibilité de consulter depuis leur domicile et d’échanger plus rapidement avec un professionnel de santé. Le service de téléconsultation de Doctolib n’est accessible qu’aux patients déjà suivis par un médecin, afin de respecter le parcours de soins et de répondre aux conditions du remboursement par l’Assurance maladie.

Cet article a été réalisé par l’association Connect & vous, accueil, accompagnement et formation au numérique.
Adresse : 105, rue des casernes 30600 Vauvert
Tel : 06 51 23 34 97

Cette association vous aide à utiliser et maîtriser l’outil informatique au quotidien.