le mazet de vigne témoigne d’un temps passé quand l’homme et le cheval étaient l’élément central de la viticulture.

Le mazet ou maset se découvre souvent au détour d’un chemin, au milieu des vignes en costières et en plaine. Souvent dans un état délabré ou écroulé.

Présents dans les vignobles éloignés du village ils permettaient au viticulteur fin XIXeme siècle et surtout début XXeme de stocker son matériel, se mettre à l’abri avec son ou ses chevaux . Un temps ou le cheval était un des éléments central du travail de la terre. La mécanisation avec le remplacement du cheval par le tracteur ont rendu ces constructions inutiles.

Le mazet s’intègre parfaitement dans le paysage.

De plan rectangulaire ou carré, construit majoritairement avec des matériaux locaux en moellons ou galets avec de la pierre de taille aux angles et encadrements. La façade ouverte, enduite au mortier de chaux, est orientée vers le sud avec portes et fenêtres . La majeure partie des mazets ont leur toiture recouverte de tuiles canal, et signe de rang social garni d’une génoise.

Les plus petits comportent un seule pièce, les plus grands 2 pièces , la deuxième servant d’écurie pour le cheval avec quelquefois surmonté d’un grenier ou fenil servant à stocker du foin pour l’animal.

A l’intérieur, on trouve généralement une cheminée qui permettait au travailleur de se protéger durant la pause, faire réchauffer son déjeuner. On peut y trouver un trou à bouteilles, un petit placard, des étagères  parfois un évier dit “pile”.

Voué à la culture de la vigne, le mazet possède un bassin, un puits, et très souvent une citerne intérieure recueillant l’eau de pluie, l’eau sert à faire la bouillie bordelaise pour le sulfatage.

De nombreuses inscriptions sont gravées sur les murs et linteaux, on y lit les noms ou surnoms que les gens portaient autrefois, on peut y trouver aussi des notes avec des dates de sulfatage de taille ou de vendanges.

En façade, on peut y trouver une tonnelle en fer soutenant une treille de vignes, un banc de pierre, un arbre était planté à la construction, pin , amandier ou cyprès. C’était aussi un lieu où l’on se retrouvait en famille ou entre amis les dimanches d’été pour une partie de campagne..

Ces mazets sont les derniers témoins et vestiges d’une époque viticole où le nombre de chevaux donnait une idée de la grandeur de la propriété.

A suivre….