Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle passe devant l’ancien mas vigneron en cœur de ville et lui a donné son nom, le mas Tolosan.

Il n’en fallait pas moins à Khadija Bischoff pour tomber amoureuse du site à peine avoir franchi le grand portail dévoilant charme et discrétion. L’allemande d’origine marocaine est une professionnelle de l’hôtellerie. Elle souhaitait venir exercer son métier en France. « Tout a commencé sur internet ! » Avec son mari ils résidaient près du lac de Constance et cherchaient depuis quelques temps une propriété dans le sud pour accueillir des hôtes. « On ne connaissait pas Vauvert mais cela nous semblait être une situation géographique idéale en campagne et à proximité de grandes villes. »

Le couple a donc changé de vie pour s’installer en Petite Camargue l’an passé et quitté leurs emplois. La première saison les a comblés puis la crise est arrivée, obscurcissant leur projet. L’achat de la propriété a été un important investissement. Le mas était exploité depuis plus de dix ans par une Norvégienne et la clientèle était au rendez-vous avant le confinement. La reprise se fait très lentement et Khadija se fait de souci. « C’était le projet de notre vie ! »

Le couple ne regrette cependant pas. Il a découvert les traditions camarguaises qu’il aime déjà et se régale lorsque les taureaux passent devant le mas pour les abrivado et bandido. Il croit aussi beaucoup au potentiel de la région. « Les clients adorent venir, ils se baladent beaucoup à pied ou en vélo, profite du charme d’une petite ville où ils peuvent se reposer. » Pas besoin de télévision dans les chambres, les hôtes aiment profiter de la magnifique cour, du petit jardin arboré et du coin piscine intime.

Vauvert leur a réservé un bon accueil aussi. Khadija a gardé son sourire et sa bonne humeur. L’été et n’est pas fini et l’arrière-saison sera sans doute prometteur.

Mas Tolosan 166 rue de Milan 30600 Vauvert Tél : 06 03 44 98 69

Cliquer sur l’image pour accéder au site

Nathalie Vaucheret