En raison de l’épidémie de la Covid-19 et des restrictions nécessaires pour endiguer ce virus, nos manadiers de Petite Camargue souffrent terriblement de pertes économiques. Déjà fragilisés par un secteur en pleine évolution, ils avaient  dû se réinventer à travers des activités de diversification.
Aujourd’hui, c’est l’arrêt total de leurs cœurs de métier. À cela s’ajoute l’absence totale de festivités taurines, la diminution des ventes de viande, l’arrêt des locations de salle et des activités touristiques. Or, les dépenses en frais fixes courent et ne cessent d’augmenter.

Malgré le soutien financier de la Région Occitanie et de la Communauté de communes de Petite Camargue, sans le soutien de l’Etat, les manades risquent de disparaître définitivement ; ce qui entraînerait un préjudice irréversible pour tout un écosystème et des conséquences humaines catastrophiques. Dans ce contexte économique alarmant, le président de la CCPC, André Brundu a décidé d’alerter le Premier ministre, Jean Castex et le ministre de l’agriculture, Julien de Normandie. Il les invite à constater la gravité de la situation et la détresse des manadiers.

Cliquez sur le logo pour voir le courrier