Plantation de plants de vigne au domaine du  Haut Moulin d’Eole Costières de Beauvoisin. 

aNTICIPER POUR ASSURER L'avenir

Assurer la pérennité  de son vignoble est une des préoccupations du viticulteur. Au Domaine de Haut Moulin D’Eole sur les Costières , Stéphan Rouvin  assure la gestion de la propriété de famille. 40 ha d’un terroir à l’origine d’un vin d’appellation contrôlée.  

En ce lundi matin le vigneron plante 1,80 ha  en grenache  sur une parcelle des moulins sur les hauts de Beauvoisin ” ce sont 7500 plants qui sont plantés, chaque année nous plantons ou replantons entre 1,5 ha à 2 ha. Nous remplaçons des anciennes vignes qui ont une trentaine d’années  Avant une vigne durait 60 ou 70 ans, même plus mais aujourd’hui notamment avec le syrah qui prédomine en Costières de Nîmes, nous avons de gros problème de mortalité par dépérissement du bois ou de greffe” précise Stéphan.

Parcelle des Moulins

Le GPS et l'informatique optimise la plantation des vignes

Philippe Hondermark, de Franquevaux, est planteur de vigne ” l’opération à l’époque aurait nécessité plusieurs jours de travail, aujourd’hui une parcelle de cette taille est plantée en quelques heures. Un repérage par GPS permet de cartographier la parcelle au centimètre près, ce plan permet grâce aux données informatiques et à l’ordinateur de bord de programmer la planteuse, le fonctionnement s’effectue en temps réel”  explique Philippe.

Dans sa cabine le planteur pilote son engin et surveille les paramètres affichés sur son écran, position et implantation.  La machine attelée rectifie d’elle même les écarts, sur laquelle deux personnes assurent le ravitaillement en jeunes plants.

chargement des plants.
chargement des plants.
plantation des plants
plantation des plants de grenache.
Ordinateur de bord
Gestion par ordinateur

“Avec cette technique le coût est de 7000 € par ha, il faut rajouter la préparation du sol plus le palissage, on arrive donc à un montant global de l’ordre de 15 000€ de l’ha au départ, la vigne a besoin de 3 années de soin avant de pouvoir être récoltée, une première production en 2024” complète Stéphan.

Après les révolutions  œnologiques et technologiques de la fin du XXe siècle, le début de XXIe siècle connaît une véritable révolution robotique, informatique et numérique. 

L'instant vidéo d'Alexis Rouvin

Crédit vidéo et photo aérienne Alexis Rouvin