« Quand on entre, on doit se sentir chez soi. » Nathalie Lemius est partie de cette envie, après une reconversion complète. Responsable de cinq points de vente dans le secteur de l’assurance, elle fait un syndrome d’épuisement professionnel qui l’empêche de travailler pendant trois ans. « J’ai dû réfléchir pour faire autre chose de ma vie » dit-elle simplement.
Le hasard a mis le lieu de l’ancienne prise d’eau sur son chemin. Nathalie avait dans l’idée de créer une micro-crèche et cherchait un local. Michaël Siméon le propriétaire lui propose un hangar à côté du bâtiment qu’il convertit en bar à vin. Elle tombe sous le charme de l’endroit pour lequel il faut pourtant de l’imagination. « En arrivant on ne voit que la route et la centrale électrique ! » Pour la crèche, l’endroit ne sera pas adéquat, mais pour autre chose, Nathalie a le déclic. « J’ai toujours eu le rêve ultime d’être architecte d’intérieur mais cela ne s’est pas fait » raconte-t-elle, « à la maison je faisais de la rénovation ou décoration de meubles anciens. » En voyant le local, elle imagine un atelier vente pour faire de sa passion son métier.

A 49 ans, une carrière commerciale et de management, Nathalie aspire à travailler pour elle et pour son plaisir, se fixer ses propres objectifs, repartir de zéro. « Je voulais un endroit où l’on se sente bien, avec du dialogue, de l’écoute, c’est peut-être à cause du burn out, j’en avais besoin moi-même. » L’atelier mécanique deviendra donc un lieu de rencontre avec trois univers en un tout en gardant son âme de bâtiment industriel. Une boutique de meubles et objets décoration, un coin restauration de meubles et un salon de thé. « Cela m’est venu spontanément en voyant le lieu ! » Des produits de conception locale et française, d’autres étrangers mais éthiques ou éco-responsables. « Cela fait partie de mon cahier des charges, je veux être fière de ce que je vends, de l’histoire des objets qui seront uniques. »

Nathalie a décroché des exclusivités pour certaines marques qui choisissent leurs points de vente. Des objets ou accessoires avant tout originaux et écologiques que l’on ne trouve pas partout. Elle imagine l’aménagement de la boutique avec du mobilier recyclé. Pour le salon de thé, ce seront des boissons et gâteaux gardois ou occitans. Un petit cocon à la campagne mais proche de la ville. « On oubliera tout dans ce lieu avec les platanes, les vignes, les oiseaux, un joli patio avec fontaine. Je vais être là pour moi, mais au service des autres », conclut Nathalie.

Contact 06 40 78 62 34