Pour sa première exposition de la saison, Arnaud Chabanon présente tableaux et sculptures à la capitainerie de Gallician. Formé aux Beaux-Arts de Saint Etienne et tailleur de pierres de métier après un bac pro ornemaniste sur bois, il peut s’exercer à diverses méthodes et matières. Cela fera bientôt deux décennies qu’Arnaud s’adonne à sa passion de la bouvine grâce à la création artistique, mais ce n’est que récemment qu’il a décidé de s’y consacrer à plein temps. « Mon nouvel atelier est presque terminé ! » dévoile-t ’il.

Le Saint-laurentais est bien connu et reconnu pour son talent et sollicité dans le milieu pour des commandes spécifiques, comme des trophées. « Je ne réalise que des pièces uniques, c’est ma ligne de conduite. » C’est souvent le taureau qui l’inspire et parfois il dessine sans modèle les taureaux mythiques gravés dans sa mémoire.

Une partie de l’exposition est consacrée à la tauromachie espagnole. Arnaud aime le travail avec les toreros, les drapés de capes. « Cela permet de faire des choses encore différentes, classiques ou plus modernes, innovantes. » L’artiste veut aller encore plus loin. « J’ai découvert le métal sur le tard et cela me plaît bien. » Il aime le mélange de matières, le métal avec du bois, pierre, stéatite, bronze, céramique. « Mes pièces sont de plus en plus épurées, stylisées. » Le sujet pourtant de prédilection pour Arnaud devient presque secondaire, l’artiste se laisse emporter par son impulsion créatrice. Il s’amuse de voir la réaction du public. « Les gens sont déroutés par des styles différents. Moi je ne m’ennuie jamais, le sujet est invariable mais traité de façons tellement différentes ! »

L’artiste continue à dessiner et faire des croquis, jeter les bases de son inspiration. « J’ai besoin de passer par un style académique pour après changer la matière, décliner puis épurer au maximum. »
Si le confinement a pu lui laisser du temps libre pour se remettre à l’acrylique, technique à laquelle il revient régulièrement, ou s’essayer à des techniques ou matières nouvelles, Arnaud avait besoin de cette rencontre avec le public. « Les réseaux sociaux permettent de garder le lien, mais ne remplacent pas l’échange qui nous fait évoluer. Un vernissage avec du monde, cela fait du bien ! » Les visiteurs étaient venus assez nombreux pour profiter de ce moment de rencontre et de liberté.

Arnaud Chabanon sera sur les marchés de Saint-Laurent d’Aigouze les vendredis soirs.

Exposition à la capitainerie de Gallician jusqu’au 31 juillet.

Lundi 15-20h. Mardi au dimanche 9-12 et 15-20h