Le dessinateur humoristique et auteur de BD Eddie Pons est connu dans le milieu du journalisme mais aussi sur la scène Nîmoise. Depuis quarante ans, il illustre l’actualité et régale le public de ses expositions et éditions d’ouvrages. L’artiste dessine également pour la presse, économique, agricole et même juridique.

Publié aux éditions Au Diable Vauvert, et membre actif de l’association Les avocats du Diable, l’artiste montre son attachement au territoire de Petite Camargue. La direction de la culture vauverdoise l’a sollicité pour une exposition estivale spécialement centrée sur ce microcosme gardois au caractère bien trempé, une mine d’inspiration pour Eddie Pons.


Des coups de crayon bien acérés et des traits d’humour francs et sans hésitation. Il croque la Petite Camargue sous tous les angles, tout en mots et en couleurs, noir, rouge, rose, jaune, marron. Toutes les figures locales, personnages, animaux ou paysages y passent, avec une préférence pour la tauromachie, les flamants roses et les ragondins. « L’artiste nous entraîne dans son univers d’une gaieté franche, communicative et sans faille » précise Laurence Emmanuelli, adjointe à la culture.
Le dessinateur qui est lui-même une figure locale, se régale de faire de l’auto-dérision des traditions et acteurs de la bouvine qu’il apprécie. « Plus c’est con, mieux c’est » dit-il lors d’une interview au cours du vernissage à Vauvert, « comme piment de l’Espelette et de l’Espiguette », un dessin fait spécialement pour l’exposition, ou celui sur la rivalité entre un taureau camarguais et l’autre espagnol lorsque ce dernier se trompe de sens dans une bandido.

Eddie Pons aime le territoire et ses habitants, quel que soit le milieu. Ses dessins s’adressent à tous. Il revendique un humour simple qui parle à tout le monde. « Le moins de texte possible. Le dessin doit parler de lui-même. C’est ma caractéristique, une inspiration peu diluée. »

Exposition jusqu’au 28 août, espace Jean Jaurès, place du Docteur Arnoux.

Renseignements 06 66 73 17 33