Manade Lescot Photo © Ludo Perrier

Si les dix jours de la fête votive saintlaurentaise ont été maintenus, la municipalité a joué la carte de la prudence pour éviter de trop grands rassemblements. « Les manifestations taurines ont bien lieu mais nous n’avons pas organisé les journées thématiques, pour les enfants, les aînés ou encore la journée à l’ancienne » explique Thierry Féline. Le maire se réjouit du démarrage tranquille de la fête depuis vendredi avec une jeunesse compréhensive et qui joue bien le jeu. La clé de la ville lui a été remise dimanche dans les arènes avec le comité des fêtes.

La fête de Saint-Laurent attire toujours autant malgré les restrictions mais la célébrité du village accrue ces derniers mois n’a pas attiré plus monde. Le tournage de la série télévisée a été stoppé pour cet événement. Tous les jours, ce sont donc les rendez-vous classiques, déjeuners au pré, abrivado, veau et vachette, bandido. C’est traditionnellement le jeudi que la vote commence à battre son plein avec la course du Trophée de l’avenir, le vendredi avec les costumes et la Roussataïo.
« La fête est particulière cette année, avec le périmètre, le pass sanitaire et la gendarmerie qui est très présente » poursuit le maire, « nous n’organisons pas les manifestations et laissons la population libre de profiter des festivités dans le respect des conditions sanitaires. »