La gravure fait partie de la vie culturelle vauverdoise depuis cinq ans sous l’impulsion de la plasticienne et ancienne adjointe à la culture Marie-José Doutres avec l’artiste Vincent Dezeuze. La ville a intégré le réseau SUDestampe en 2016. Caroline Garcia, la présidente de l’association, a présenté les artistes de la nouvelle biennale lors du vernissage le 23 octobre. « Notre objectif est de promouvoir l’estampe dans la région » a-t’elle expliqué, « notre ambition est de montrer la gravure autrement, dans sa richesse et sa variété et en rapport avec notre époque. »

Neuf artistes s’exposent, présentant des linogravures, aquatintes, travail sur tétra pack, zinc ou à partir d’éléments végétaux, livres d’artistes, galerie de selfies, tableaux, photographies. Un échantillon d’œuvres très différentes d’Anne Rolland, Annick Denoyel, Danièle Meunier-Letan, Emmanuelle Jamme, Estelle Lacombe, Jean-Paul Ruiz, Melanie Bide, Sylvie Donaire et Victoria Arney. « On a fait ce choix d’amener la gravure à Vauvert » s’exprimait le maire Jean Denat, « nous souhaitions amener des personnes différentes pour nous enrichir et en apprendre encore sur cet art qui reste encore à découvrir. »
Laurence Emmanuelli adjointe à la culture insistait sur l’importance de ces moments d’échanges avec les artistes et le partage d’émotions.

Exposition jusqu’au 16 décembre à l’espace Jean Jaurès ouvert mercredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h, jeudi et vendredi de 14h à 18h, samedi de 9h30 à 12h.