La disparition de Jean-Patrick Archinard est une perte immense pour le club de rugby de Vauvert qu’il a fondé, il y a près de cinquante ans. C’était en 1973, après avoir créé avec quelques copains joueurs une section rugby au sein de l’Athlétic Club Vauverdois (ACV), il porte le projet de structurer un club dédié à part entière au ballon ovale. Il a juste 18 ans et il en devient le premier joueur président.

Luttant avec courage pendant de nombreuses années contre la maladie, jusqu’au bout, jusqu’à son décès ce vendredi 20 janvier, il a été présent et disponible pour le RCV.

Pour Philippe Ladouès qui assure la présidence du club par intérim et qui a passé 25 ans à ses côtés « Jean-Patrick était un homme profondément humain, le cœur sur la main, un homme respectable et respecté de tous. Il portait au plus haut les valeurs du rugby : loyauté, intégrité, engagement, solidarité, respect d’autrui.
Il a été actif jusqu’au dernier jour et même malgré sa maladie, même quand il était hospitalisé, je l’avais tous les jours au téléphone, j’allais le voir deux fois par semaine chez lui. Il était au courant de tout. Jusqu’à son départ, il a été au courant de toute la marche du club. »

Artisan de la constitution d’une équipe féminine, il y a trois ans, et depuis toujours attaché à la formation des jeunes – l’école de rugby attire plus de 40 enfants – il a réussi efficacement le changement de ligue. Le RCV qui jouait en ligue PACA évolue maintenant en ligue Occitanie.

Médaillé de bronze en 1996 et d’argent en 2005 de la Fédération française de rugby, il a également reçu la médaille d’honneur de la ville de Vauvert.
Connu et jouissant d’une légitime reconnaissance dans la famille du rugby, Jean-Patrick Archinard marquera encore longtemps l’histoire sportive vauverdoise.