Ce mercredi 26 janvier, EIQUS nous a ouvert les portes du Mas de Calet pour nous faire découvrir une activité tout à fait exceptionnelle dans un cadre qui ne l’est pas moins.

EIQUS est né il y a 6 ans de la rencontre entre Nadège GAJIC et Walter BADET.

Nadège exerce alors comme DRH et psychologue du travail. « De mes origines yougoslave et du morcellement de mon pays, subsiste une envie de réunir avant tout. »

Walter, après des études d’éducateur, part aux USA pour devenir horseman, puis enseignant d’équitation. « Mes années de pratique et d’observation vont mettre en évidence la capacité du cheval à révéler le mal-être de l’humain, et celui de l’humain à se transcender face à l’animal.»

Walter Badet et Sandrine Simhon

Sous un regard scientifique, Nadège et Walter vont alors travailler et breveter  un protocole MyEiqus® permettant de mettre en lumière les symptômes de stress post-traumatique à travers une médiation avec les chevaux, notamment pour les militaires en retour de mission ayant été confrontés à des chocs émotionnels.

Le binôme s’entoure d’une quinzaine d’experts dont 6 présents sur le magnifique site du Mas de Calet, partenaire d’EIQUS depuis 3 années :

  • Charles BALHOUANE, psychologue clinicien
  • Florent CHAUME , psychologue du travail, Directeur Recherche & Développement
  • Giovanni FILOSI, psychologue du travail doctorant à l’université de Toulouse
  • Gérard CHAPUT, médecin chercheur puis militaire, membre des Sentinelles de la Nation
  • Sandrine SIMHON, médecin d’urgence et en milieu isolé, passionnée de cheval
  • Thomas FOUGAIROLLES, éleveur de chevaux et de taureaux,

D’autres partenaires sont venus soutenir EIQUS dont la signature ce jour-là avec AG2R LA MONDIALE.

Tous les membres présents au Mas de Calet ont pu assister à la découverte des différentes phases d’une évaluation, certes, en un temps réduit, mais suffisant pour plonger  les observateurs dans l’expérience et surtout, pouvoir constater le sérieux, la bienveillance et les compétences expertes de tous les intervenants qui, au-delà des aspects techniques et des algorithmes, ont prioritairement à cœur le bien-être humain et animal avant, pendant et après l’évaluation.

Le bénéficiaire fait en premier lieu un récit de ses antécédents (anamnèse)mené par un professionnel, puis un briefing technique.

Il se trouve ensuite mis en situation avec deux chevaux en liberté, face à des exercices de complexité croissante sous le regard du médiateur équin et l’observation de Nadège et de Florent.

Les résultats de ces protocoles sont commentés et analysés de façon collégiale par les différents intervenants et une restitution est faite au bénéficiaire une quinzaine de jours après.

Les objectifs  évoluent au fil du temps et de l’expérience acquise ; ils sont soit pédagogiques, éducatifs ou thérapeutiques ou bien juste garants d’une amélioration des performances ou du mieux-être,

Les particuliers, mais aussi les médecins ou les aidants peuvent se rapprocher de la structure pour des patients en difficulté et y trouver un soutien et un accompagnement avec un protocole rapide et original dispensé dans le superbe cadre du Mas de Calet et la proximité de l’élevage de Thomas Fougairolles.

La matinée s’est poursuivie par deux témoignages bouleversants, un buffet camarguais et une visite du Domaine. N’hésitez pas à vous rendre sur le site www.eiqus.com pour découvrir aussi les formations et les accompagnements de groupe proposés par cette start-up qui a, depuis son lancement, formé d’autres professionnels à ce protocole qui est désormais exporté à Nantes, par Stéphanie.