Les rendez-vous se suivent et ne se ressemblent pas à la Garenne ! La diversité des intervenants permet à l’association des Amis de la Garenne de proposer un véritable patchwork culturel !

C’est ainsi que pour la saison 2021-2022, après avoir reçu Philippe Rigoulot, Directeur de la Maison des Adolescents du Gard qui avait ouvert le bal sur le thème des « Adolescents et des familles, à l’épreuve des radicalités. »

Puis, Olivier Bredeau, Médecin de la douleur, Vice-président du Comité d’Ethique du CHU de Nîmes sur le thème de « La naissance , la mort… », la réflexion bioéthique en 2021.

et enfin Michel Bertrand, Pasteur, Professeur de théologie à la retraite – Eglise protestante unie. Ecrivain, Membre de la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme sur le thèmePourquoi, comment et quoi transmettre ? La transmission entre tradition et traduction

Le 11 février dernier, c’était au tour de  Mme Esther Hégé Gestalt-thérapeute, musicienne, conteuse, de nous présenter la Gestalt-thérapie en nous proposant « l’expérience du « JE » et du « TU » dans la rencontre ».

Esther Hégé anime régulièrement des ateliers d’écriture, de chanson, de poésie, des groupes et reçoit en cabinet à Nîmes et Caveirac ; pour cette soirée, elle avait choisi de présenter son activité sous le format d’un groupe de parole où le public s’est retrouvé acteur et créateur de la conférence.

La méthode Gestalt est une approche psychothérapeutique qui a pour but d’aider à mieux vivre. Elle prend en compte les aspects de l’être humain : pensées, émotions et corps, ainsi que sa dimension existentielle et spirituelle.

Ce mot « Gestalt » d’origine allemande, difficilement traduisible, signifie «créer, donner une forme ».

Contrairement aux psychothérapies conventionnelles où le thérapeute se place « en retrait » du patient, le gestalt-thérapeute accompagne l’autre en faisant part de ses propres ressentis émotionnels et physiques en réaction au discours du patient.

Pour Esther Hégé, son travail consiste à « accompagner les gens là où ils sont ».

A la question : « quand savez-vous que le patient est guéri et que votre objectif est atteint ? » Esther Hégé répond : « je n’ai pas d’objectif de guérison ; souvent le client vient pour un problème précis et au fil des entretiens, on s’aperçoit que le problème est ailleurs »

« la destination vous met en marche, mais le voyage vous fait oublier la destination ».