Photo : dans le bouvaù du Scamandre, après l’exercice d’entraînement de raseteurs

Une équipe d’élèves footballeurs originaires de Vynogravid en Ukraine a découvert le Scamandre mercredi 25 mai. Cette visite a été organisée dans le cadre d’une action de solidarité à l’initiative de Maxim Tovt, Alésien de 22 ans également footballeur et originaire de cette ville proche des frontières hongroise et roumaine.  Appuyé par son ancien entraîneur Denis Maurin, Maxim a eu à cœur de programmer ce séjour pour aider autant que possible ces jeunes à oublier un peu la guerre. Cette étape au Scamandre avant le pique-nique sur la plage au Grau-du-Roi a été l’occasion de profiter de l’environnement camarguais et de mettre l’accent sur la bouvine. Les ados ont même participé à une séance d’entrainement avec le frontal dans le bouvaù. Parmi les adultes accompagnateurs impliqués dans le projet, notons la présence de Christel Cabanis, secrétaire de l’entente sportive de Vézénobres, native de Gallician et fille du raseteur Jean Cabanis.