You are currently viewing La cave de Vauvert retrouve le sourire

C’était sa première vendange en qualité de président de Val-Vert, les Maitres Vignerons, nouvelle dénomination de la cave de Vauvert. Baptême du feu réussi pour Olivier Chabrol, le jeune viticulteur de Beauvoisin qui a pris la suite d’Olivier Gibelin. Ce n’était pourtant pas gagné alors qu’une forte sécheresse hypothéquait les rendements quelques jours avant le début de la récolte. Les pluies bienvenues de la fin du mois d’août ont sauvé les vendanges. Du coup, les vignerons de Gallargues, Aimargues et Vauvert ont retrouvé le sourire.

Les douze derniers mois ont été particulièrement difficiles à cause du gel en avril 2021 qui a entraîné une perte de 50 % de la récolte. Il a fallu restructurer, serrer les boulons, couper dans tous les postes budgétaires. Coopérateurs et salariés ont redoublé d’efforts pour essayer de passer cette mauvaise année. Olivier Chabrol en a bien conscience qui aujourd’hui peut pousser un ouf de soulagement.

« 2021, a été une mauvaise année, une période très compliquée. Il a fallu qu’on reparte sur de bons rails. On a fait un audit sur toute la cave. On a regardé tout ce qui était rentable, tout ce qui ne l’était pas. Et, on est reparti sur une nouvelle stratégie de cave.
Aujourd’hui, quand ont  fait le point après les vendanges, on est à plus de 85 % de production par rapport à l’année dernière. On a trouvé de nouveaux coopérateurs et on a  rencontré de nouveaux clients prestataires de service qui sont venus faire du vin chez nous. »

La prestation de vinification pour des viticulteurs indépendants représente une activité très intéressante et porteuse d’avenir pour la cave de Vauvert. Développée depuis quatre ou cinq ans, elle permet d’utiliser au mieux le potentiel de la cave, d’amortir le matériel et surtout d’échanger avec des personnes extérieures, de partager les expériences et les savoir faire.

2022 va donc marquer un nouveau départ pour Val-Vert, les Maitres Vignerons, la nouvelle équipe dirigeante, le directeur, Philip Maurel et le personnel.

La production de 40 000 hectolitres correspond aux objectifs fixés tant en quantité qu’en qualité. Rosés et blancs qui représentent les trois quarts des ventes font de plus en plus la renommée de la cave.

« On s’est lancé sur le rosé depuis trois ou quatre ans et chaque année, on est en rupture de stock. C’est plus technologique en ce qui concerne la vinification. On a investi dans du matériel en cave et on essaie de travailler au mieux pour faire des rosés aux couleurs très pales afin que les clients soient satisfaits et reviennent chaque année. »

Très motivés et soudés autour de leur président, Olivier Chabrol, les maitres vignerons de Val-Vert ne manquent pas de projets.

« J’ai envie qu’on continue à être au top au niveau vinification. Il y a des petits points où on peut encore s’améliorer. Le but, c’est d’aller au maximum de la qualité.On va revoir toutes les gammes du caveau. Il y  a des choses qu’on veut un peu changer. On va sortir une nouvelle cuvée cette année. C’est une cuvée de copains avec un vin très facile à boire, très festif. Une étiquette un peu sympa, quelque chose de frais, dans les trois couleurs. On va sortir ça début 2023. »

Guy Roca

Avec quelques amis intéressés par l'écriture, la photo, la vidéo, les nouvelles technologies de la communication, nous avons créé Vauvert Plus en novembre 2010. Avec la même passion, la même ardeur, la même ambition, je participe aujourd’hui à la belle aventure de VOIR PLUS, le journal numérique de la vie locale et des associations, de l’actualité culturelle et sportive en Petite Camargue.
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour