You are currently viewing <em>Contre-piste</em> La chronique Bouvine de Marie-France Sabatié<br>Sommières : Concours de manades, trophée des As</br>
Loupio de la manade Layalle / Lucas Danna

Taureaux, Hommes dans un ensemble agréable

Un après-midi ensoleillé à l’abri des platanes, pendant lequel ce concours de manades est agréable à regarder.

Loupio de la manade Layalle et Redon de la manade Fabre-Mailhan sortent du lot par leur prestation dynamique.

Quant aux hommes, (Vincent Marignan, Youssef Zekraoui, Maxence Chanat, Loïc Ameraoui, Youssef El Mahboub, Lucas Lopez, Lucas Danna, Pascal Laurier), ils ont dans un bel ensemble apporté leur quota de travail et de sérieux s’impliquant tout du long de la course.

           1 – AGRINAS de la manade Saint-Pierre

Ameraoui pour la coupe, Marignan pour cocarde et glands et c’est déjà le temps des ficelles.
Marignan l’engage dans un raset, et ce par deux fois avant qu’El Mahboub subisse la poussée d’Agrinas à la barrière en réponse à sa demande. Marignan dans la sape et à lui, la ficelle. Pour la seconde, Agrinas se défend et résiste pour la rentrer au toril en musique après avoir entendu 1 Carmen en piste.

           2 – GRANADA de la manade Blatière-Bessac

En mouvement il est, en mouvement il reste. C’est lui qui se place où il veut, quand il veut, ne laisse à personne le soin de le faire pour lui. Zekraoui et El Mahboub font les frais de ses réponses quand ils passent pour cocarde et gland. Marignan s’octroie le deuxième. Aux ficelles, se pose quelque peu et rentre mieux en jeu par des réponses plus soutenues, petits coups de tête en plus, envers El Mahboub, Ameraoui et Zekraoui, et ce dans de belles finitions à la planche.
Granada plus réceptif à gauche,  Zekraoui s’emploie à le faire briller dans de beaux rasets consentis et tous deux se transportent jusqu’aux planches à la satisfaction du public. Toutefois, les ficelles restent rivées aux cornes et Granada rentre au toril en musique, par 7 fois Carmen.

           3 – REDON de la manade Fabre Mailhan

Malgré ses sauts en contre-piste, il se fait ravir ses premiers attributs par Marignan, Ameraoui, Lopez et El Mahboub. Aux ficelles, Redon continue ses sauts, il a juste besoin que les hommes le recentrent. El Mahboub se cale à lui et l’engage dans une poursuite, Redon, n’oublie pas toutefois de regarder à droite à gauche et voit venir le danger, du coup action fracassante sur Danna qui ose se porter à lui, El Mahboub à sa suite et ficelle !
À la deuxième, El Mahboub le mène au jeu, la réponse est là, pleine, entière, vive. Redon prend de l’assurance, et action sur Chanat qui se retrouve perché, entendant derrière lui les planches craquer. Se cale, surveille, aux aguets et sur une série, la réponse est sérieuse et engagée. Chanat part, il lui faut être vif car la puissance est à ses trousses et il se retrouve serré-serré, l’arrivée à la planche est salutaire mais voyant débouler Redon Moutet se perche en même temps que Chanat qui se retrouve collé serré avec Moutet, Redon à ses pieds en contre piste. Aucunement possible de prendre la seconde ficelle, elle rentre au toril, en musique, par 4 fois Carmen en piste. Il a du sang, courageux, il s’engage dans de belles actions.

Redon / Youssef Zekraoui

           4 – ROUMI de la manade Espelly

El Mahboub pour la coupe, Marignan pour la cocarde et le gland et Zekraoui le 2ème gland, le tout dans un travail sérieux qui montre la réceptivité de la bête à la demande. Aux ficelles, Roumi s’engage dans des séries toujours dans une réponse pleine, entière et concrète. Il est sérieux, et démontre un savoir faire  dans un travail régulier.
Il n’oublie toutefois pas de se positionner et d’attendre l’adversaire, sitôt venu, celui-ci est raccompagné. Zekraoui dans la sape,  subit la réponse à la planche de Roumi Les hommes passent et le démarmaillage se fait  sur une série. El Mahboub dans le raset, s’engage lui aussi pour subir les affres de Roumi. Mais finalement, Ameraoui se fait maitre de la ficelle. Rentre sa seconde ficelle en musique, par 5 fois Carmen.

           5 – PACHA de la manade Lautier

Même en surveillance, il se fait ravir les attributs très rapidement par El Mahboub, Zekraoui (x2), et Marignan. Aux ficelles, se cale et attend avant de s’engager lors des demandes. Pacha anticipe la venue de Chanat et celui-ci doit dévier sa route pour échapper à sa vindicte ; les ficelles s’entament lors des demandes et c’est Chanat qui se retrouve gagnant.
À la deuxième ficelle, Zekraoui l’emmène derrière lui et le disque résonne, une série se fait  et action sur Ameraoui qui voit Pacha se soulever derrière lui une fois arrivé aux planches dans la beauté du raset. Pacha prend tout, attentif aux demandes, il est réceptif et se fait ramasser la ficelle par Ameraoui. Rentre au toril, en musique, par 4 fois Carmen en piste.

           6 – LOUPIO de la manade Layalle

Il se démarque par ses cornes asymétriques ; une plus courte, l’autre à angle droit pointée sur le côté. Un désavantage pour lui ? Que nenni, sa force tout simplement ! Dès son entrée, prend la demande et saute pour se libérer et visualiser la piste. Il voit bien, très bien, anticipe Marignan qui veut se porter à lui, tape aux planches après Chanat. Il prend toute demande avec énergie, accepte le vire-vire avec du répondant. Marignan de la partie, lui aussi et belles actions, demandes et réponses de qualité et pendant tout ce temps, les attributs restent encore sur les cornes. El Mahboub fait la coupe, Chanat sur un raset brillant, cocarde puis gland, il faut attendre encore pour le deuxième gland, et ce n’est pas faute de passage des hommes, une série s’engage toujours dans un travail consenti, sérieux et vif. Il se bat tant et plus pour conserver son deuxième gland que s’en est beau à voir, pourtant il semble si accessible, si près d’être pris, les hommes passent mais non, le gland reste sur la corne et il finit par le rentrer au toril avec ses deux ficelles en musique très applaudi, par 8 fois Carmen. Beau moment où l’accessible est devenu inaccessible !

           7 – CORAIL de la manade Layalle

Il ne reste que 10 minutes en piste, taureau  de 7 ans, hors points. Il se positionne, et prend le pouls de la piste ; il réagit vite, prend le raset, charge, raccompagne El Mahboub avec énergie. Le disque résonne sur des rasets de Marignan en action à la planche et ce par 2 fois. En bon petit soldat prend la série et démontre sa réceptivité à la demande. Se fait toutefois cueillir, coupe pour Ameraoui, Cocarde, gland pour Marignan et gland pour Zekraoui.
Aux ficelles, chasse l’homme avant de se caler, de voir l’adversaire et de se porter à lui lors des demandes. Très belle série qui met à son actif un atout dans les demandes/réponses. Il est très attentif, et regarde à droite à gauche celui qui essayera de se porter à lui pour mieux l’appréhender ; une série, des rasets et les ficelles toujours sur ces cornes. Il est temps de rentrer au toril en musique, par 4 fois Carmen en piste. Jeune, il assure et mettra dans sa maturité tous les atouts, les acquis qu’il glanera aux longs des course, vif, intelligent, il est en devenir. 

Sommières
Dimanche 12 mai 2024

Marie-France Sabatié

Passionnée de bouvine, je partage par l'écriture mon ressenti, ma passion sur ce qui fait la richesse de ce terroir, courses camarguaises, traditions, manades, ...
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour
avatar pour