Situé route de Générac, le nouveau bassin écréteur de crues va permettre de baisser de 30 cm le niveau de l’eau en cas d’inondation due au débordement du ruisseau le Rieu.

Les travaux ont commencé il y a 14 ans !

Pour éviter de revivre les inondations dévastatrices de septembre 2005, après des arrêts juridiques ou administratifs, les travaux du nouveau dispositif pour protéger Aubord des crues du Rieu devraient bientôt s’achever.

Au grand soulagement du maire, André Brundu, qui visitait la semaine dernière le chantier en compagnie du Président de la Communauté de communes de Petite Camargue Jean-Paul Franc, cet ouvrage colossal est sur le point d’être opérationnel avant la ponte des outardes canepetières.

Qu’est-ce qu’un bassin écreteur de crues ?

Le petit ruisseau le Rieu, à l’air inoffensif, en période de crue, gonfle jusqu’à inonder le village à cause des eaux du bassin versant du Vistre. Pour éviter cela, un chenal va conduire l’eau du Rieu jusqu’à un grand bassin qui peut contenir 400 000 m3 d’eau. L’eau est ensuite renvoyée au compte-goutte dans le ruisseau.

Des travaux à 1 million d’euros

C’est le premier chantier important de la CCPC dans le cadre du transfert de compétence Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). L’Etat en a subventionné 80%, le reste des travaux est pris en charge par la CCPC. Cet ouvrage devrait protéger près de 10 000 habitants des inondations.

Les entreprises Suez consulting, Colas, Buesa, Hours, Technicien et Preco ont œuvré pour la réalisation de ce bassin écréteur de crues que les riverains d’Aubord attendent maintenant avec impatience.

Une visite publique aura lieu le samedi 19 janvier 2019 à 9 heures.