Ce 30 mai 2019, l’ombre des platanes des allées Victor Hugo a accueilli les plus matinaux des aficionados. Le marché du terroir avec pas moins de 65 stands présentait des produits gastronomiques locaux et des créations artisanales et d’art. Savoir faire et traditions auguraient d’une belle journée festive.

Les rues de la ville s’animent petit à petit et la foule commence à se presser le long du parcours bien connu des amateurs d’abrivado. Les difficultés techniques sont bien réelles : ça monte, ça descend, ça tourne et c’est parfois étroit. Pour pimenter les choses, l’adjoint aux festivités, Bruno Pascal, a fait rajouter au règlement de l’épreuve que chaque manade soit obligé d’inclure un taureau de 5 ans. En attendant les frissons, que n’ont pas manquer de procurer les 5 manades concourantes, un défilé a ravi les spectateurs. Les calèches des attelages de Petite Camargue, les groupes folkloriques Lou Pantai de camargo, l’Étoile de l’avenir d’Arles et les Amazones de Barbantane ainsi que pour la partie musicale la peña Los Sombreros ont été à la hauteur de l’événement.

A 11h30mn la bombe signale le départ de la première abrivado. Les douze membres du Jury sont en place tout au long du parcours et devront évaluer la prestation de chaque manade selon quatre critères : tenue vestimentaire du cavalier, harnachement du cheval, tenue de groupe et réussite de l’abrivado. Les attrapaïres se sont positionnés en des points stratégiques. Une jeunesse qui met à l’épreuve les cavaliers dans le respect des règles éthiques convenues. Les abrivados ont été magnifiques.

A 12h30mn le verdict tombe et c’est Nicole Lafisca présidente du Jury de cette édition qui a annoncé le classement dans les arènes Jean Brunel :

1er avec 464 points, la manade de La Lauze.

2e avec 443 points, la manade Martini.

3e avec 437 points, la manade Chapelle.

4e avec 432 points, la manade Briaux.

5e avec 430 points, la manade Des Montilles.

C’est donc la manade de La Lauze, de création très récente (2016) qui l’emporte à sa première participation en devançant nettement la manade Martini vainqueur de l’épreuve en 1991, 1998, 1999 et 2000. Thibault Cazanis reçoit le trophée des mains de Nicole Lafisca