Trophée des As – 11ème trophée Camargue Médical – 2ème journée

En ouverture, une belle capelado avec les groupes folkloriques, Pantai de Camargo, les Amazones de Barbantane et l’Étoile de L’Avenir d’Arles. La peña Los Sombreros assurait la partie musicale.
La course quant à elle est restée bien en dessous de ce qu’on pouvait en attendre. Une bonne première partie où Ouranos s’impose et Optimus domine. Ensuite, la course perd de son intensité et ne décolle pas. Les taureaux permettaient, mais il manquait un animateur du côté des hommes en blanc pour tirer la course vers le haut. Les nombreux spectateurs qui garnissaient les arènes Jean Brunel sont sortis un peu déçu.

Le seul moment d’enthousiasme a été pour le taureau GARLAN. Biòu d’Or en 2011, 2012 et 2014, il fut très applaudi lors de son apparition en piste.

TRELUS (n° 712) manade Saumade. Bon premier. Change de terrain, choisit ses adversaires en effectuant de belles finitions. Cinq coups de barrière et une belle poursuite sur Mekraoui où il brise les planches. Il entendra 5 Carmen. Quitte la piste avec sa deuxième ficelle en musique.

OURANOS (n° 819) manade Lagarde. Se place et surveille les mouvements. Enchaîne les rasets avec rythme et détermination. Belle séries en deuxième partie. Dominateur, il défend bien ses ficelles. Il entend 5 fois Carmen durant son quart d’heure. Rentre avec sa deuxième ficelle à 450 € et avec les honneurs

VAUJANY (n° 056) manade Martini. Répond vitesse grand V à toutes les sollicitations, s’épuise puis succombe à la neuvième minute. Il entend 2 fois Carmen durant son quart d’heure, puis à son retour au toril.

OPTIMUS ( n° 605) manade Les Baumelles. Bien dans ses bottes il va chercher les hommes qui tardent à l’attaquer. Il riposte méchamment réalisant deux beaux coups de barrière engagées en première partie. Quatre Carmen durant son quart d’heure. Un taureau très présent qui manquera de travail et rentrera avec ses deux ficelles (600 €) et les honneurs.

TRITON (n° 7118) manade Plo. Souvent en chasse, se pose un peu aux ficelles. Raseté sur ses déplacements devant un public qui s’impatiente. Une course désordonnée de tous les acteurs. Trois fois Carmen pendant son quart d’heure suite à deux bonnes séries et un coup de barrière sur Katif. Rentre ses ficelles à 850 €.

GALANTOUN (n°882) manade Lautier. Deux poursuites jusqu’aux planches et des attaques à répétition sur les hommes en blanc. Il s’éteint ensuite et les rasets s’enchaînent décousus. Il entendra toutefois cinq fois la musique et rentrera ses deux ficelles à 750 € mais sans les honneurs

TYRION (n° 044) manade Lautier. Sa course était hors point. Se place bien et attend les hommes. Répond aux attaques méchamment et dicte sa loi. Deux coups de barrière pour montrer ses dispositions. Il entendra le disque à 6 reprises. Les raseteurs jouent la montre surtout en deuxième partie. Il sort de piste avec les honneurs alors que les raseteurs se font huer.

Président : Claude CHEVALIER
Raseteurs invités : Jérémy ALIAGA, Loïc AUZOLLE, Ilias BENAFITOU, Amine CHEKHKHADE, Zakaria KATIF, Vincent MARIGNAN, Jérôme MARTIN, Geoffrey ROBERT, Youssef ZEKRAOUI
Tourneurs : Frédéric Jockin, Florian Lopez, M Bensalah, Laurent Estève, Thomas Dumont