Le vendredi 14 juin a eu lieu au Centre du Scamandre une belle soirée consacrée au manadier du Cailar, Jean Lafont, disparu en 2017. Deux ouvrages complémentaires ont été présentés au nombreux public.

Le livre de Jacky Siméon « Jean Lafont, le Roi de Camargue », relate la vie du manadier, créateur de la célèbre manade aux couleurs rouge et vert, propriétaire de discothèque, ami des artistes et passionné de botanique,  de littérature et d’opéra. Interrogeant ses souvenirs de grand raseteur mais aussi l’entourage du manadier, Jacky Simeon a fait mieux qu’écrire une biographie, il a su rendre vie à un homme au destin hors du commun, pour transmettre la mémoire et la culture camarguaise.

Sur une idée du journaliste Hocine Rouagdia, menée avec la collaboration de Rolland Massabuau et Florence Bennouar, le livre « Jean Lafont » nous fait partager la vie de ce manadier intrépide et esthète anticonformiste. Un album qui nous fait découvrir les multiples facettes de ce grand personnage de la Camargue.  Un titre sobre pour un ouvrage qui renferme des documents inédits ou parfois intimes nous faisant découvrir les multiples facettes de Jean Lafont.

Les deux éditeurs Marion Mazauric pour Au Diable Vauvert et Bruno Doan pour Atelier Baie sont intervenus tour à tour. Projection de documents, récits et lecture d’extraits permettaient de passer d’un ouvrage à l’autre mettant en exergue leur complémentarité.

La présence dans le public de Cyril Fabre qui a reçu le prix Hemingway 2019 a été remarquée.