L’Office de Tourisme de Vauvert et de Petite Camargue, fort de 5 communes (Aimargues, Aubord, Beauvoisin, Le Cailar et Vauvert), accorde une importance particulière à la valorisation de son territoire par la promotion de son exceptionnel patrimoine naturel, traditionnel et culturel ainsi que par la mise en réseau de ses nombreux acteurs locaux.

C’est pour cela qu’il envisageait depuis longtemps obtenir ce label Accueil Vélo, mais il fallait d’abord être classé. L’office de tourisme a obtenu ce label en mai 2019, en proposant aux professionnels du tourisme du territoire un label national “Accueil vélo”.
« Notre axe dorsal c’est l’itinérance douce avec des déplacements en calèche, à vélo, à cheval et notre deuxième force, les prestations très engagées dans un écotourisme depuis le début » explique Mireille Brémont, directrice de l’office.

Accueil Vélo, c’est la garantie pour le cycliste d’être à moins de 5 km d’une piste cyclable, de disposer d’un équipement adapté pour les cyclistes (abri vélo sécurisé, kit de réparation…), de bénéficier d’un accueil chaleureux (informations et conseils utiles, itinéraires, météo…), de disposer de services adaptés aux cyclistes (transfert des bagages, location de vélos, lavage des vélos…).
France Vélo Tourisme, qui porte la marque, est une association d’intérêt général réunissant des acteurs professionnels privés et publics. Son but est de faire du vélo tourisme en France une filière de tourisme durable de premier plan accessible à tous.
Gard Tourisme a passé une convention nationale et l’OT est le Référent Qualité Délégué sur le territoire. Après une campagne de sensibilisation aux partenaires, certains en attente, ont répondu de suite.
Le premier à avoir été labélisé est le port de plaisance de Gallician. Mais très vite, d’ici fin juillet, trois autres prestataires vont rejoindre les rangs.

La France est la deuxième destination mondiale de tourisme à vélo, après l’Allemagne. Le sud de la France rattrape peu à peu son retard en termes d’infrastructures. La Communauté de communes de Petite Camargue entend bien ne pas passer à côté de cet écotourisme. Et espère voir fleurir très vite le label accueil vélo le long de ses voies bucoliques !