À l’occasion de la 18ème fête de la Saladelle, le traditionnel défilé des calèches fleuries a vécu cette année un incident aussi insolite qu’inattendu qui a ajouté un peu d’émotion à l’évènement.

Alors que les dernières calèches pénétraient dans les arènes, un taureau échappé de l’abrivado leur a brûlé la politesse et ne trouvant pas l’entrée du toril s’est faufilé entre les deux chevaux d’un attelage. Aussitôt, quelques courageux se sont précipités pour aider le conducteur de la calèche, à calmer et maîtriser les chevaux, dégager l’animal de cette mauvaise posture. Il fallait faire vite car déjà l’abrivado arrivait.

L’abrivado est là. Chacun retient son souffle. Taureaux et cavaliers font une arrivée sans encombre. Une abrivado à l’ancienne, brillante et réussie.

Une fois, les bêtes rentrées au bercail, le taureau libéré de son étrange joug a été ramené au toril sous les applaudissements du public.

Bravo aux cavaliers, aux gardians, aux organisateurs et au courageux participants qui ont fait preuve de beaucoup de sang-froid ! Bravo aussi, si on ose se le permettre, aux deux chevaux extrêmement coopérants et au taureau qui n’a jamais montré de signes d’agressivité.