Par fort vent la digue centrale subit une forte érosion mécanique. Cette digue joue un rôle capital dans la gestion hydraulique et l’accessibilité au site. Des travaux de reprises des berges devenaient nécessaires. Coût des travaux 40 000 € financés à 47 % par la région Occitanie et à 53 % par le Syndicat Mixte  de la Camargue Gardoise / Conseil départemental du Gard.

Dans le cadre de Natura 2000, la création d’un ilot destiné à la reproduction des laro-limicoles (Sterne pierregarin, Sterne naine, Mouette rieuse et mouette mélanocéphale) a été réalisé dans le secteur de l’observatoire. Le but est de favoriser la reproduction d’espèces rares à l’échelle européenne. L’ilot sera entouré d’eau pour que les oiseaux soient protégés des prédateurs terrestres. Un ancien merlon a été remis en état pour créer une zone de tranquilité.

L’observatoire ainsi que son accés ont été renforcés par des buttés de terre. La végétarion en reprenant ses droits permettra une approche discrète des visiteurs. Les tamaris qui bouchaient la vue au nord de l’observatoire ont été abattus et un autre petit merlon a été créé pour briser la force des vaguelettes qui ne manqueraient pas de venir eroder les bases de l’observatoire. Dès la remise en eau, les sarcelles ne devraient pas tarder à venir profiter des aménagements pour le plus grand plaisir des observateurs. Une belle réalisation en faveur de la biodiversité et qui va de surcroit renforcer l’interet pédagogique de l’observatoire.