Une action citoyenne

Le dimanche 29 septembre, une trentaine de volontaires ont répondu présent à l’appel du comité de quartier de Gallician qui organisait une matinée ‘’ Nettoyons la nature’’.

Les organisateurs de l’événement, en lien avec la commission municipale développement durable, ont donné rendez-vous aux citoyens souhaitant prendre part à une opération de nettoyage pour 9h devant la capitainerie de Gallican sous un beau soleil d’automne. Après avoir partagé un petit déjeuner offert en toute convivialité, les bénévoles, motivés et joyeux, se sont divisés en plusieurs groupes afin de mener à bien leur action.

L’ensemble des participants se sont vu équipés d’une multitude de gants et de divers sacs par la franchise E. Leclerc, habitué à sponsoriser ce genre d’événement depuis 1997.

Les zones qui ont été nettoyées recouvrent une large partie des terres galliciannaises usagées. Le centre de Gallician aux abords de l’église d’abord, puis les alentours de la capitainerie et du terrain de football ont été débarrassés de leurs dépôts sauvages, mais aussi la route des Iscles, le lieu de pêche aux abords du centre du Scamandre, ou encore le chemin de halage sur la berge opposée à celle de la capitainerie. L’ensemble des déchets récoltés a ensuite été déposé devant le lieu de rencontre et triés par ordre (sacs verts – recyclables, sacs noirs – bouteilles en verre, sacs blancs).

Un triste constat

En dépit de la bonne humeur générale des participants, c’est un triste constat qui aura été fait. Sur l’ensemble des lieux de collecte, environs 10 mètres cubes de déchets en tous genres ont pu être recensés. Des mégots de cigarettes et plastiques multi usage, papiers, verres, cartons et encombrants ont été trouvés et ramassés en des quantités considérables.

L’éveil des consciences

Cet événement fait écho au succès que fut la journée citoyenne organisée à Vauvert le dimanche 14 avril dernier. En effet, près de 150 citoyens volontaires s’étaient engagés dans une opération de nettoyage dans divers lieux de l’environnement naturel Vauverdois. Un point de rendez-vous avait également été donné à Gallician et une quarantaine de participants avaient répondu présents. Certains, présents lors des deux manifestations, déplorent amèrement que les lieux nettoyés il y a quelques mois au printemps aient déjà été souillés.

Ces genres de rencontres citoyennes ont vocation à se multiplier par l’intermédiaire des comités de quartiers qui sont sources d’initiatives et de relais.

‘Peut-être ces actions  permettront-elles, à force de répétition, d’éveiller toujours plus  la conscience collective en ce qui concerne la santé de notre environnement et des civilités à adopter à son égard.

Benjamin Rouvière