Sécheresse ou inondations, changement climatique et protection des ressources en eau, restauration de la biodiversité des rivières… Sur le bassin hydrographique du Vistre et des eaux souterraines de la Vistrenque et des Costières, deux collectivités œuvrent depuis longtemps pour une gestion concertée et équilibrée de l’eau : le Syndicat du Vistre et le Syndicat des Nappes Vistrenque et Costières

Le 1er janvier, ces deux collectivités fusionneront pour devenir une structure unique, l’EPTB Vistre Vistrenque (Etablissement Public Territorial de Bassin), pour poursuivre leurs missions historiques et pour les renforcer, face à des défis de plus en plus impérieux et des enjeux majeurs.

Des collectivités impliquées depuis longtemps

Depuis plus de 30 ans, le Syndicat des Nappes Vistrenque et Costières étudie et surveille les eaux souterraines et participe à la prévention des pollutions qui peuvent les affecter.

Depuis 15 ans, le Syndicat du Vistre entretien les rivières et leurs berges (50 km entretenus chaque année avec ses propres équipes et 50 km supplémentaires par d’autres collectivités ou prestataires). Il a restauré – ici on préfère le terme de revitalisé – plus de 10 kms et programme de revitaliser un linéaire équivalents d’ici 5 ans.

Les membres des deux syndicats sont les intercommunalités présentes sur ce territoire : l’agglomération de Nîmes métropole, les communautés de communes de Rhôny Vistre Vidourle, de Petite Camargue, de Terre de Camargue, du Pays de Sommières. Elles seront membres du futur établissement Vistre Vistrenque.

L’eau – souterraine, rivières, zones humides – une ressource à préserver

L’eau ne connaît pas les frontières. La pluie ruisselle, s’infiltre, rejoint les nappes phréatiques. L’eau de pluie et celle des nappes nourrissent les ruisseaux, les rivières, les zones humides. C’est ce que l’on appelle le grand cycle de l’eau.

Cette eau est une ressource éminemment précieuse, pour les habitants, l’agriculture, l’industrie. Ce territoire concentre près de 40% de la population du Gard. Un tiers des besoins en eau potable de cette population est assuré par les nappes Vistrenque et Costières.

Cependant, les écosystèmes aquatiques sont des milieux fragiles, dont le bon fonctionnement garantit la qualité de la ressource et des paysages. C’est pourquoi la gestion des rivières et des eaux souterraines doit être abordée dans sa globalité.  

Face aux enjeux, une fusion qui coule de source, effective le 1er janvier

La fusion des deux collectivités a nécessité un an de travail. Elle sera effective le 1er janvier 2020.

Dorénavant, l’étude, la surveillance et la gestion du grand cycle de l’eau seront assurées par un acteur unique : l’Etablissement Vistre Vistrenque, un acteur au service de l’aménagement et du développement durable.

CONTACTS

Le président de l’EPTB Vistre :
M. Jacques BOLLEGUE
jacques.bollegue@lacalmette.fr ; 04.66.84.55.11

Le président du Syndicat des Nappes Vistrenque et Costières :
M. Sébastien TRICOU
sebastien.tricou@franceagrimer.fr ;  04.66.88.83.14