À l’occasion du 30ème anniversaire du Club taurin El Campo, un voyage à la Féria de Saragosse a été organisé du 10 au 14 Octobre, en partenariat avec le Club Nîmois «Pepe de MONTIJO».

Après un aller sans problème, nous arrivons à l’l’Hôtel «Conde de Aranda», idéalement situé, au centre de la ville,  à 5 mn de la plaza de toros et à 10 mn, à pied de la Cathédrale d’El Pilar.

Ensuite installation à l’Hôtel où un déjeuner nous attendait avant de se diriger vers la Plaza de la Misericordia pour la première corrida avec Enrique Ponce- Cayetano, Alvaro Lorenzo avec des toros de Domecq-Parlade qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable sauf avec Ponce qui obtint 2 oreilles. Le soir, soirée Bodéga, place d’El Pilar.

Le vendredi 11 Octobre, visite guidée de la ville et notamment du magnifique palais de l’Aljaferia, art hispano-musulman qui abrite aujourd’hui le Parlement d’Aragon. Puis direction vers la basilique d’El Pilar, ornée de  sculptures et boiseries  d’or et qui abrite la Vierge d’El Pilar.

A 17 heures, corrida de Nuno Del Cuvillo qui ne nous laissera pas, non plus, un grand souvenir. De plus Manzanares, blessé fut remplacé par Paco Uneña qui sut tirer son épingle du jeu et obtint 2 oreilles.

Samedi 12 Octobre, défilés de groupes folkloriques qui offraient des fleurs à la Vierge afin de la recouvrir d’un long manteau.

A 14 heures, menu dégustation au restaurant de notre Hôtel et ce fut copieux et très apprécié.

A 17 heures direction la Plaza de toros pour les toreros El Cid-El Fandi et Lopez Simon avec des toros de Garcia Jimenez. Seul le Cid se démarqua avec 2 belles faenas, deux estocades formidables qui lui valurent de sortir « à Hombre » pour sa dernière corrida à Saragosse. La soirée se passa à la bodega ‘Libertad »

Dimanche 12 Octobre, départ direction Alfaro pour la visite de la finca « Toros-passion » qui abrite des toros voués à courir dans les rues ou au travail des recortadores. Le petit déjeuner fut succulent. Puis après  la vidéo, ce fut  la visite guidée et commentée par le mayoral et traduite par Jean-Charles Roux, le voyagiste.

Pour déguster ensuite, à la finca un  déjeuner , aux saveurs navarraises.

Vers 16 h retour à la «Miséricordia» pour la dernière corrida avec Ponce- El Juli- Perera avec des toros de Montalvo, difficiles, dangereux,  qui nous procurèrent beaucoup d’émotion.

Le banderillero de Ponce, Mariano de la Viña sortit des arènes entre la vie et la mort, Ponce, bousculé par son torob eut une côte cassée et pour finir Perera fut blessé à la cuisse gauche et évacué .

En soirée, visite à la Vierge du Pilar, complètement vêtue de fleurs, après procession du « Rosario de cristal » qui se terminera par un magnifique feu d’artifice.

Lundi 14 octobre,  retour sur Vauvert…

Club taurin El Campo