Visages fermés, yeux parfois rougis par les larmes, plus de 200 personnes se sont rassemblées à l’initiative de l’école de raseteurs de Petite Camargue dans les arènes de Vauvert pour rendre un dernier hommage au jeune raseteur Kevin Bruguière tué par un taureau à Vallabrègues.

Le tragique accident a eu lieu jeudi soir lors d’une course de la Ligue taurine d’Occitanie. Kévin Bruguière a été percuté, soulevé par les cornes et violemment projeté contre le mur. Secouru par les sapeurs-pompiers puis transporté par hélicoptère à l’hôpital de Nîmes, le raseteur stagiaire, âgé de 23 ans, a succombé à ses terribles blessures.

Le monde de la bouvine, sous le choc, pleure la disparition d’un garçon attachant, d’un raseteur talentueux, passionné dès l’enfance de course camarguaise.

Originaire de Vauvert, formé à l’école taurine de Sommières, Kévin Bruguière était éducateur à l’école de raseteurs de Petite Camargue et s’occupait des plus jeunes élèves. David Stenger, le président, ne se console pas de cette perte immense. Il avait l’Aficion en lui, confie son grand oncle, Raymond Querel. Tous les jours, il faisait le trajet depuis Saint-Privat des Vieux où il était domicilié pour baigner dans l’univers des taureaux et des futures tenues blanches.

Il a été prématurément emporté par sa passion à l’aube d’une carrière prometteuse. Les obsèques de Kevin Bruguière auront lieu mercredi à 9h30 aux arènes Jean-Brunel à Vauvert.