Suite aux annonces du gouvernement mercredi 23 septembre, le département du Gard est passé en zone “Alerte”, ce qui signifie que le virus circule de façon active. Il a été démontré que les fêtes privées ou événements associatifs étaient une cause importante de nouvelles infections. En réaction, le Préfet a décidé de limiter tous les regroupements familiaux ou associatifs à 30 personnes maximum. L’objectif est d’éviter le risque de propagation du virus et la création de clusters.

Début septembre, la municipalité avait déjà pris les devants en interdisant tous les rassemblements en lieu clos. Avec la dégradation de la situation sanitaire dans le Gard qui se poursuit, la municipalité se voit contrainte d’annuler définitivement tous les repas, lotos, goûters dansants et toute autre manifestation jusqu’à la fin de l’année.

Ainsi, bien que ces rendez-vous soient très populaires auprès des Aimarguois :

– il n’y aura pas de lotos associatifs de novembre à février,

– le goûter bleu ne sera pas organisé,

– la cérémonie de commémoration du 11 novembre 1918 se tiendra en comité restreint,

– le Noël d’Antan n’aura pas lieu,

– le repas de Noël, offert aux aînés par la municipalité, mi-décembre, est pour le moment reporté au mois de février. Si des Aimarguois, âgés de 78 ans et plus, préfèrent recevoir un colis de Noël plutôt que de patienter jusqu’en février pour éventuellement participer au repas de Noël des aînés, les élus leur recommandent de s’inscrire auprès du C.C.A.S. avant le 31 octobre (Tél. : 04 66 73 12 19). Jean-Paul Franc, maire d’Aimargues, de préciser : « Mes chers administrés, c’est une grande peine qui m’habite en voyant notre commune habituellement si dynamique privée de tout ce qui la fait vivre et bouger. Mais le triste constat de la réalité est bien là, et mon devoir en tant que maire est de tout mettre en œuvre pour vous protéger, vous, vos proches et vos enfants ! C’est un crève-cœur de vous annoncer toutes ces annulations de rendez-vous conviviaux et festifs. Comme vous, le conseil municipal et moi-même, sommes très déçus que notre beau village ne soit pas animé cet automne et cet hiver mais nous espérons que vous comprendrez notre position. Il serait dommage, par pure inconscience ou faute de précautions, que des Aimarguois soient gravement malade de la Covid, que des familles soient endeuillées et que des clusters soient créés. La Covid-19 est dangereuse pour la santé de tous, et tous les rassemblements sont propices à sa propagation, nous nous devons de réagir. »