Ce projet remonte à 2014 suite au constat de l’insuffisance de la surface des locaux et les risques de non-conformité de la cuisine actuelle. Commissions techniques et consultations se sont succédées avec une relance en 2019. Un cabinet d’assistance à maîtrise d’ouvrage a réalisé en début d’année une étude de faisabilité.

Lors du conseil de communautés du 20 novembre, le président de la CCPC André Brundu a demandé aux élus de se prononcer sur le nouveau projet afin de prévoir un lancement des travaux en février 2022 et une mise en service du bâtiment possible pour la rentrée 2023.

L’emplacement prévu est à la ZAC Pôle des Costières sur 5 800m². Pour la procédure un marché global de performance et un calendrier ajusté aux besoins du service avec responsabilisation des entreprises. « Nous devons donner l’exemple et être au top niveau environnemental » s’exprimait André Brundu, c’est un projet sur 30 ans, cohérent avec le budget de la communauté de communes. » Un projet de 6,5 M€ avec un soutien financier espéré à hauteur de 70%. Il répond à une démarche environnementale poussée, un bâtiment durable en Occitanie, ce qui lui permettra d’obtenir des subventions importantes.

Le vice-président Jean-Paul Franc émettait des réserves. « Ce projet pourrait être lourd de conséquences pour les finances de la collectivité. Les 70% ne sont pas garantis. » D’autres élus interpellaient sur l’explosion du budget, passant de 3,5 M€ à 6,5 M€ ou encore l’incertitude quant à l’obtention des subventions.

« Ce sont nos enfants, pourquoi ne serait-on pas ambitieux pour eux et pour notre environnement ? » argumentait le maire de Vauvert Jean Denat, « un beau projet pour un restaurant qui a une histoire, je m’en réjouis. »

La nouvelle élue en charge de la restauration scolaire s’exprimait à son tour : « la cuisine actuelle est sous perfusion ! Il est nécessaire de lancer le projet. » Christiane Espuche rappelait également les économies d’énergie qui pourraient être réalisées. « C’est un investissement et un bon choix. »
Le projet, plébiscité sur le principe a été voté à l’unanimité.