Raphaël Loridan a le sourire du haut de ses 25 ans, fier d’avoir ouvert son commerce à Vauvert, un fast-food à l’enseigne japonaise Kenko. Son projet aurait dû démarrer au printemps dernier mais les confinements successifs l’on retardé, mais cependant pas découragé. Le jeune restaurateur a tenu bon et a enfin pu ouvrir le 12 novembre. Bien déterminé à se lancer, il avait élaboré son « business plan » et sa banque l’avait suivi. « J’étais trop heureux de créer mon activité ! » En mars ii avait son bail en poche et en août le crédit. Son frère, restaurateur, a pu l’aider à rénover le local qui est aujourd’hui méconnaissable après deux mois de travaux et les commandes ont démarré de suite.

Le beauvoisinois avait toujours pensé s’installer à Vauvert, en ville où il avait de nombreuses connaissances pour avoir été au collège. Sur les réseaux sociaux, Raphaël avait sondé le concept des sushis et obtenu six cent réponses, ce qui l’a encouragé. « Je me suis formé à Toulouse avec un maître Sushi » raconte-t-il, « j’en ai découpé du saumon ! »  Il aimait lui-même en manger et trouvait cela original et frais. Il a décidé de créer une restauration rapide japonaise. « Je me suis entrainé pour des amis et ils ont aimé ! » Le nom, il l’a travaillé aussi. Kenko. « Cela veut dire sain en japonais. J’aime la consonance de ce mot. » Des plats sains et frais, préparés à la minute selon la demande. Maki, Nigiri, yakitori, sashimi, cali frit et Poké bowl.

Raphaël désormais fait le plein de commandes et doit même en refuser les week-ends. Il ne pensait pas à une telle réussite sans avoir eu le temps de faire de la publicité et vient même de signer un contrat CDI pour se faire seconder. Le jeune restaurateur ne se plaint pas de la situation. La crise n’a changé qu’une chose dans son projet. « Je pensais faire un espace dégustation sur place mais je ne ferai que des ventes à emporter. »

Kenko, 70 rue Victor Hugo 04 48 68 09 22. Livraisons sur Vauvert et Beauvoisin.