Chaque année depuis 2005, le Syndicat mixte Camargue gardoise proposait un programme de découverte autour de l’élevage camarguais. Un jeu de mot, à la recherche de la biòu-diversité, servait de titre pour cette animation pédagogique à laquelle 3 000 collégiens gardois ont pu participer.

Le matin, les élèves étaient invités à rencontrer manadier, raseteur, naturaliste et sagneur, avec pour objectif la découverte du patrimoine dans toute sa globalité. L’après-midi, une démonstration de course était assurée par la FFCC. La nécessité de mise aux normes des arènes a conduit l’établissement à stopper momentanément cette opération.

Courant 2021, le bouvaù sera réhabilité dans les règles de l’art et les activités de promotion de la course camarguaise et du rôle des manades pour l’entretien de la biodiversité reprendront. Pour Serge Colombaud chef du service qui suit ce dossier, il y a un enjeu fort à poursuivre ce programme. Ce lieu doit être une vitrine pour le territoire. Il n’y a pas que la faune et la flore. C’est notre identité culturelle, économique et paysagère que l’on défendLes manadiers nous soutiennent aussi tout particulièrement. La mise aux normes du bouvaù pourra être finalisée avec le concours de la région Occitanie, du PETR Vidourle Camargue, du Département du Gard, du Ministère de la Jeunesse et des Sports et avec une part d’autofinancement.

Photo : Serge Colombaud, Sonia Sanchis et Fabrice Passeri du service Accueil Animation en charge du projet